Accueil > Annuaire

CHOUIN Gérard

Chercheur associé à l’IMAF, thème Sites sacrés (Axe 3, Etats, espaces, mémoires)
Histoire et Archéologie
Contact

Thèmes de recherche

- Archéologie et histoire de l’occupation de l’Afrique de l’Ouest forestière et côtière au cours des deux derniers millénaires
- Archéologie funéraire et histoire des épidémies
- Archéologie et histoire de la traite atlantique
- Archéologie et histoire des paysages et espaces sacrés
- Construction de patrimoines tangibles et intangibles
- Oralité, histoire lignagère généalogies
- Etude des sources écrites européennes de l’histoire de l’Afrique (16ème-19ème siècles)
- Gestion et protection des patrimoines archéologiques et des bibliothèques/archives

Terrains

Ghana, aire Akan

Projets de recherche (participation)

- Central Region Project (Projet d’exploration archéologique de la Central Region, Ghana financé par le National Science Foundation, sous la direction de Christopher DeCorse, Syracuse University) ;

- Processus de patrimonialisation en Afrique de l’Ouest : appropriations, transformations et redéfinitions des territoires, pratiques et identités (projet de recherche présenté dans le cadre de ma candidature à l’IFRA-Ibadan).

Publications

Livres et monographies
- 2005, Journal des Africanistes (Volumes 75-1 et 75-2) intitulé « Etudes Akan, Anthropologie, Histoire, Archéologie : Complémentarité et Croisements, » dir. avec Claude-Hélène Perrot et Gérard Pescheux.
- 1998, Eguafo, un royaume africain au ‘coeur françois’, 1637-1687. Mutations socio-économiques et politique européenne d’un état de la Côte de l’Or (Ghana) au XVIIe siècle. Paris, Afera éditions, coll. Essais et documents.
- 1996, Ecrits d’entre-deux mondes. Un index analytique des sources manuscrites de l’histoire desétats de la Côte de l’Or (Côte d’Ivoire, Ghana) dans les fonds de la Bibliothèque Nationale et des Archives Nationales de France (1634-1710). African Studies Program (University of Wisconsin - Madison) & Institut Français de Recherche en Afrique (IFRA - Ibadan).

Articles et chapitres d’ouvrages collectifs
- 2008, « Relations de voyage, critique historique et théorie du discours : une archéologie du dialogue dans le golfe de Guinée au XVIIème siècle, » in Entre la parole et l’écrit. Contributions à l’histoire de l’Afrique en hommage à Claude-Hélène Perrot. Sous la direction de M. Chastanet et J.-P. Chrétien, pp. 45-64. Paris, Karthala.
- 2008, « Archaeological perspectives on Sacred Groves in Ghana, » in African Sacred Groves : Ecological Dynamics and Social Change. Sous la direction de C. Nyamweru et M. Sheridan, pp. 178-194 : University of Ohio Press, James Currey et Unisa Press.
- 2005, « Introduction à l’archéologie de l’aire ‘Akan’ : filiations, dialogues et perspectives. » Le Journal des Africanistes, 75, 2:13-24.
- 2005, « Vu, Dit ou Déduit ? L’étude des relations de voyage en Guinée. » Le Journal des Africanistes, 75, 2:177-196.
- 2004, « Minor Sources ? Two Accounts of a 1670-1671 French Voyage to Guinea : Description, Authorship and Context. » History in Africa 31:133-155.
- 2003, « Trouble with Siblings : Archaeological and Historical Interpretation of the West African Past. » In Sources and Methods in African History : Spoken, Written, Unearthed. Sous la direction de Toyin Fayola et Christian Jennings, pp. 7-15. University of Rochester Press. Avec Christopher DeCorse.
- 2002, « Sacred Groves as Historical and Archaeological Markers in Southern Ghana. » Ghana Studies, 5:177-196.
- 2002, Sacred Groves in History : Pathways to the Social Shaping of Forest Landscapes in Coastal Ghana. University of Sussex, Institute of Development Studies Bulletin, 33(1):39-46.
- 2001, « Seen, Said or Deduced ? Travel Accounts, Historical Criticism and Theory of Discourse : Towards an Archaeology of Dialogue in Seventeenth Century Guinea. » History in Africa, 28:53-70.
- 1999, « Tentation patrilinéaire, guerre et conflits lignagers en milieu akan : une contribution à l’histoire de la transmission du pouvoir royal en Eguafo (XVIIe-XXe siècles), » in Mondes Akan. Identité et pouvoir en Afrique occidentale /Akan Worlds. Identity and Power in West Africa. Sous la direction de P. Valsecchi and F. Viti., pp. 169-185. L’Harmattan, Paris.

Notes et Rapports
- 2009, « Sacred Groves and Settlement Earthworks in Coastal Ghana. » Society of Historical Archaeology Newsletter 42(3):28.
- 2004, « L’ensemble funéraire du bois sacré de Nsadwer-Bosomtwi (Ghana-Afrique de l’Ouest), approche épidémiologique. » BCCEPA, Anthropologie, paléoanthropologie et archéologie, Activités et nouvelles, 2, février-mars 2004, 3 p. Avec G. Alix, E. Boës et P. Georges
http://ericboes.unblog.fr/2007/09/30/lensemble-funeraire-du-bois-sacre-densadwer-bosomtwi-ghana-afrique-de-louest-approche-epidemiologique/
- 2003, « Forests of Power and Memory : An Archaeology of Sacred Groves in the Eguafo Kingdom, Coastal Ghana (c. 500-1900). » Final Field Report prepared for the National Science Foundation, International Dissertation Field Research Fellowship Program and Ghana Monuments and Museum Board.
- 1999, Central Region Project, Coastal Ghana - Perspectives 2000." Nyame Akuma, 53 : 6-11. Avec Christopher DeCorse, Edward Carr, Gregory Cook et Samuel Spiers.
- 1999, Contributeur de la Revue Noire, 32, Mar.-Avr.-Mai 1999, African Contemporary Art, Togo and Ghana.
- 1998, Central Region Project. Society of Historical Archaeology Newsletter, 4 (4) : 28-29. Avec Christopher DeCorse, Edward Carr, Gregory Cook et Samuel Spiers.
- 1997-1998, "Les bassins en cuivre de la Côte de l’Or". Clio en Afrique, l’histoire africaine en langue française, N° 3 (automne-hiver 1997-1998). http://www.up.univ-mrs.fr/ wclio-af/
- 1996, A l’ouest d’Elmina. Un extrait des relations d’un voyage en Guinée sur le vaisseau du roi‘le Tourbillon’ (1670-1671). Kumasi, Le Griot, IV(2) : 51-64.
- 1995, A Brass Basin at Abakrampa. Ghana Studies Council Newsletter, 8:6-7.
- 1994, Les forêts de la mémoire : une note de recherches. Le Griot, 2(3) : 32-34.

Publications à venir/en préparation
- 2010, « Prelude to the Atlantic Trade in Southern Ghana : New Perspectives West Africa pre-Atlantic History (800-1500). » Journal of African History. Avec Christopher DeCorse.
- 2010, « Passé sous silence ? Contraintes de la production des écrits de voyage ’en Guinée’ et leur incidence sur l’écriture de l’histoire, » in Hommage à Jean Boulègue. Sous la direction de B. Hirsch et F.-X. Fauvelle.
- En préparation. Le voyage du ’Tourbillon’ en Guinée (1670-1671). Une édition comparée des relations de voyage de Louis d’Hally et Louis Ancelin de Gémosat [Titre provisoire].

Contributions diverses
- 2009, « History, Archaeology and the Interpretation of Settlement Earthworks in Ghana. » Common Grounds, Different Meanings ; Archaeology, History and the Interpretation of the African Past. Syracuse Anthropology Symposium 2009, Syracuse University, Syracuse, N.Y., October 8-10.
- 2009, « Prelude to the Atlantic Trade : New Perspectives on Socioeconomic Developments and Crises in West Africa prior to the Opening of the Atlantic trade (800-1500). » Africa, Europe and the Americas (1500-1700). Omohundro Institute of Early American History
and Culture and IIAS, Accra, Ghana, 12-26 juillet.
- 2008 « L’archéologie des forêts sacrées au sud du Ghana, c. 500-1700. » Université de Paris-I, CEMAf, 4 novembre.
- 2005 « Museums and the (re)Production of Knowledge : Perspectives from Africa. » International Museums’ Day, Enugu Museum of Unity, Enugu, 18 mai.
- 2005 « Du bois de quelle nature ? Histoire et archéologie des forêts sacrées du littoral ghanéen. » Journée ‘histoire et archéologie des espaces africains,’ IFRA Ibadan, CRA-MALD Paris-I, IEA Aix-en-Provence, 18 décembre.
- 2004 « Long-Term Landscape Formation and Change in Southern Ghana : New Archaeological Perspectives, c. 500-1700 AD. » IFRA Seminars, Institute of African Studies, University of Ibadan, Nigeria, 28 juin.
- 2003 « ‘Not just A Grove’ : an Archaeological Appraisal of Sacred Forest Landscapes and its Significance to the Study of Long-term Transformations in Coastal Ghana, 1000-2000 A.D. » African Studies Association. Presentation made by Edward Carr and Samuel Spiers, Novembre.
- 2001 « Pathways to the Social Shaping of Forest Landscapes : Archaeology, Sacred Groves and the Dynamics of Socio-political Complexity in Coastal Ghana 1000-2000 A.D. » University of Sussex, Workshop at the Institute of Development Studies, Changing Perspectives on Forests : Ecology, People and Science/Policy Processes in West Africa and the Caribbean, 26-27 mars.
- 2001 « Trouble with Siblings : Archaeological and Historical Interpretation of the West African Past. » Presented together with Professor Christopher DeCorse, University of Texas, Austin, Pathways to Africa’s Past, A Conference on Sources and Methods in African Scholarship, 30 mars au 1er avril.
- 2000 « Objects that make history : the ceremonial brass basins in Southern Ghana. » Guest lecture, Introduction of Historical Archeology, Department of Anthropology, Syracuse University, Octobre.
- 1999 « Histoire d’une absence ? Les Français et la Côte de l’Or du XVème au XVIIème siècle. » Résidence de l’Ambassadeur de France au Ghana, Mai.
- 1998 « Looking through the Forest - Sacred Groves as Historical and Archaeological clues in Southern Ghana : an Approach. » Syracuse, New York, Syracuse University, 14th biennal conference of the Society of Africanist Archaeologists, 21-24 mai.
- 1997 « Le journal de captivité tenu par Marie-Joseph Bonnat à Kumasi : présentation d’un ouvrage édité par Claude-Hélène Perrot et Albert Van Dantzig. » Résidence de l’Ambassadeur de France au Ghana, Mars.
- 1996 « Tentation patrilinéaire, guerre et conflits lignagers en milieu akan : une contribution à l’histoire de la transmission du pouvoir royal en Eguafo (XVII-XXème siècle). » Urbino, Università degli Studi di Urbino, Identité et Pouvoir en Afrique Occidentale, Colloque international d’Etudes Akan, Mai.
- 1995 « A first index of the French manuscript sources for the Cape Coast and Elmina’s history in the collections of the Bibliothèque Nationale of Paris and the French National Archives (1634-1710). » University of Cape Coast, Seminar on Cape Coast and Elmina, Institute of African Studies (Legon), Mars.

Parcours de recherche

J’ai commencé mon parcours d’historien de l’Afrique au Centre de Recherche Africaine de l’Université de Paris-I. A partir des sources écrites conservées dans les archives publiques françaises, j’ai esquissé une histoire d’un Etat de la Côte de l’Or - l’Eguafo – au dix-septième siècle et de ses relations avec les différents acteurs Européens. J’ai ensuite travaillé à la réalisation d’un index analytique des sources françaises de l’histoire de la Côte de l’Or entre 1634 et 1710. Je poursuis aujourd’hui une réflexion sur la critique historique des sources écrites des périodes modernes et contemporaines, un thème sur lequel j’ai publié plusieurs articles. Je prépare une édition critique et comparée de deux relations d’un voyage français sur le long des côtes occidentales de l’Afrique en 1670-1 tout en lançant d’autres chantiers tels que la publication de la relation de voyage de Jean Godot.

Nommé lecteur au département de langues vivantes de l’Université du Ghana-Legon en novembre 1993, puis à l’Université de Cape Coast en 1995, j’y ai appris les métiers de l’enseignement du FLE et de la gestion de projets de coopération tout en poursuivant des recherches de terrain sur le territoire connu pour être celui de l’Eguafo au dix-septième siècle (aujourd’hui KEEA district, Central Region of Ghana). Les travaux de Claude-Hélène Perrot et d’autres historiens de l’oralité ont eu une forte influence sur ma façon d’aborder ‘le terrain’. J’expérimentais à mon tour une histoire ‘au ras du sol’ alimentée par les mémoires ancrées dans l’espace, dans la culture matérielle, dans les généalogies et dans les pratiques rituelles. C’est au cours de ce premier terrain que je compris que les forêts sacrés pouvaient être approchées sous l’angle historique, mais aussi archéologique.

Mon expérience de l’archéologie, je la dois tout d’abord à Pierre de Miroschedji qui prit le risque, au début des années 90, de faire d’un jeune homme d’une vingtaine d’années le responsable d’un important chantier de fouilles sur le site du bronze ancien de Tel Yarmouth, en Israël. Après avoir longuement hésité entre Orient et Afrique, je décidai finalement d’investir ma passion pour l’archéologie sur le continent africain en l’alliant à la pratique de l’histoire et de l’anthropologie. L’exploration des intersections entre ces champs heuristiques demeure encore aujourd’hui pour moi une préoccupation constante.

De cette fusion naquit un premier projet autour des forêts sacrées comme objets d’histoire et d’archéologie qui me permit d’intégrer, avec le soutien sans faille de Christopher DeCorse, l’école doctorale du département d’anthropologie de Syracuse University, New York, avec une bourse de cette université. J’y entrai en août 1999 pour deux ans de formation théorique intensive dans les 5 champs de l’Anthropologie à l’américaine : archéologie, anthropologie culturelle, anthropologie linguistique, anthropologie physique et anthropologie appliquée au développement. En 2001, qualifié pour la recherche doctorale, je repartis au Ghana pour commencer un nouveau terrain archéologique en Eguafo, Abrem, Komenda et Edina. Ayant obtenu dans le même temps des financements de la National Science Foundation et du Social Science Research Council, j’élargis ma recherche à un échantillon de 70 forêts sacrées. La prospection archéologique de ces sites, couplée à l’étude des traditions/histoires orales me permit de sélectionner cinq sites qui firent l’objet de sondages archéologiques. Cette étude pluridisciplinaire, qui démontre le caractère anthropique des forêts sacrées, forme la base de plusieurs articles et de mon doctorat soutenu en octobre 2009 à Syracuse University, sous la direction de Christopher DeCorse. Les forêts sacrées y sont traitées comme sources d’une histoire sur la longue durée couvrant les deux derniers millénaires.

Entretemps, j’ai poursuivis mes missions de coopération linguistique et culturelle avec le Ministère français des Affaires Etrangères et Européennes. Je quittai le Ghana en 2004 pour le Nigeria où je travaillai quatre ans en pays Igbo, à Enugu. A la fin de l’année 2008, je pris la direction d’un nouveau projet de coopération en Gambie, tout en occupant des fonctions d’enseignement à l’Université de la Gambie en tant que ‘Visiting Scholar’. Je suis actuellement candidat au poste de directeur de l’IFRA-Ibadan.

Outre un projet de recherche sur les processus de patrimonialisation en Afrique de l’Ouest, je poursuis mon travail sur les sites sacrés comme objets d’histoire et d’archéologie. Je développe également un projet d’étude archéologique des sites d’habitat entourés de profonds fossés qui caractérisent l’occupation humaine de la zone forestière de l’Afrique de l’Ouest entre le milieu du premier millénaire et le quatorzième siècle. Ces sites d’habitat, qui ont peu attiré l’attention des chercheurs, témoignent de la présence dans un milieu forestier, autrefois réputé pour avoir exclusivement abrité des populations de chasseurs-cueilleurs, d’un type d’organisation sociale dont on ne sait rien si ce n’est qu’il était suffisamment bien adapté à son environnement forestier pour se perpétrer durant un millénaire entre le Nigeria et la Côte d’Ivoire, et peut-être au-delà. L’abandon à grande échelle de ces sites, semble-t-il avant l’ouverture du commerce atlantique, m’a conduit à m’intéresser à l’histoire des épidémies en Afrique, et particulièrement à la peste noire qui – selon la thèse que je développe – a pu engendrer une véritable crise démographique de grande ampleur au quatorzième siècle de notre ère, suivie d’un processus massif de reforestation des anciens espaces agricoles qu’avaient conquis sur la forêt les générations précédentes.