IMAF - Institut des mondes africains


Accueil > Actualités > Séminaires

Anthropologie comparative du sahel occidental musulman (Sénégal, Mauritanie, Mali…)

Séance du 7 janvier 2016, 11h à 13h
IMAF / Site Raspail, salle de réunion, 2e étage, 96 bd Raspail 75006 Paris

- Abdel Wedoud Ould Cheikh, Université de Lorraine
L’islam ouest africain et l’individu-sujet. Quelques considérations autour de l’ash‘arisme

Résumé :
Marcel Mauss a consacré naguère un article à "une catégorie de l’esprit humain : la notion de personne, celle de ‘moi’", repris dans le recueil Sociologie et anthropologie (Paris, PUF, 1999, 333-362). Dans le tour d’horizon ethnographique qu’il effectue en vue d’explorer la présence/absence de cette catégorie dans les cultures du monde, il évoque notamment "la personne chrétienne". Plus près de nous, Louis Dumont, opposant sociétés "holistes" et sociétés "individualistes", attribue au christianisme une place centrale dans l’émergence de l’individu/sujet en relation avec la thématique du salut, supposée commander la quête d’un sort enviable dans l’au-delà pour un être humain immergé dans les affaires d’ici-bas. On peut trouver quelque forme de prolongement à ces préoccupations dans la réflexion philosophique d’Etienne Balibar sur l’émergence de la notion de "sujet", de "citoyen", en relation avec les problématiques très actuelles des "droits de l’homme", de la "démocratie", de la "bonne gouvernance", etc.

En Afrique du nord ouest, et plus largement dans les mondes saharo-sahélo-soudaniens, c’est dans le cadre de l’islam et de l’appareillage spéculatif qu’il fournit, que ces questions sont posées. La doctrine d’Abû-l-Hasan al-Ash‘arî (m. 324/935-6), apparaissant comme hégémonique dans l’ensemble de la région dès l’époque almoravide, en fournissait la base "philosophique". Elle définit les attributs, prérogatives et statuts respectifs du Créateur et de ses créatures. Elle délimite la marge de liberté/responsabilité dont l’être humain "responsable" (mukallaf) peut prétendre se prévaloir. Il s’agira, sur fond de l’interrogation autour la présence/absence de l’individu/sujet dans les sociétés musulmanes de la région, d’en donner un aperçu.

En savoir plus sur le séminaire