IMAF - Institut des mondes africains


Accueil > Actualités > Soutenances

La Microfinance dans une Economie locale dominée par l’Informel : Le cas du Niger

Soutenance de thèse de Abdoulazize Manzo Djibo
Sous la direction de Ulrike Schuerkens
Le 18 février 2016 à 9h, salle 15, EHESS, Bâtiment Le France, 190-198 avenue de France, 75013 Paris

Jury :
- Eveline Baumann, Chargée de recherche IRD
- Michel Grossetti, Directeur d’études EHESS, DR1 CNRS
- Thierry Pairault, Directeur de recherche émérite CNRS
- Ulrike Schuerkens HDR, EHESS
- Alphonse Yapi-Diahou, Professeur Université Paris 8
- Betty Wampfler, professeure à Montpellier SupAgro

Résumé :
Dans un contexte où une grande majorité de la population est exclue des circuits bancaires, les pays subsahariens, notamment ceux de l’Afrique de l’Ouest ont mis en place des ressources de microfinance. Au Niger, comme dans la plupart des pays de l’Afrique de l’Ouest, la microfinance a fait son apparition à la fin des années 1980, dans un propos d’aide sociale et financière. Après plus de deux décennies d’expérience en ce domaine, des études et des évaluations ont été menées, provoquant des débats entre chercheurs, professionnels, bailleurs et organisations internationales. Ma recherche y participe, se proposant de montrer en quoi cet outil de crédit constitue un apport pour ses bénéficiaires, étant donné un contexte d’économie locale qui reste largement informel.
Cette recherche a été menée selon une approche ethnographique qui fait usage de statistiques descriptives, le mode de sélection des enquêtés étant aléatoire.
Elle analyse la situation socioprofessionnelle des bénéficiaires, le cadre juridique et la nature de leurs activités économiques et productives. Elle appréhende l’apport de la microfinance auprès des bénéficiaires et de leur entourage, sa perception sociétale, ainsi que les différents rôles des institutions de microfinance. Elle prend en compte la dynamique suscitée, les innovations et certaines modalités d’adaptation qui en résultent, notamment sous forme d’outils complémentaires. Par exemple, le crédit warrantage ou la microfinance islamique ont pu être introduits au fur et à mesure des besoins évolutifs de la population.
Cette recherche a privilégié un cadre interactif, où le bénéficiaire des services de microfinance est au centre de la discussion et de l’analyse.

Mots-clés :
Microfinance, microcrédit, crédit warrantage, informel, organisation ou institution de microfinance, système financier décentralisé, bénéficiaires ou clients de microfinance.