Accueil > Actualités > Séminaires

Supports et circulation des savoirs et des arts en Afrique et au-delà

Séance du 11 mars 2016, de 11h à 13h
EHESS, salle 8, 105 bd Raspail 75006 Paris

- Lorraine Roubertie Soliman, LAM
La transmission du jazz et ses enjeux dans l’Afrique du Sud post-apartheid

Résumé :
Le jazz occupe une place à part dans l’histoire culturelle de l’Afrique du Sud. Depuis qu’il a été importé d’Amérique au début des années 1920, ce genre y incarne un modèle de mixité et de contre-modernité non-blanche. La communication interrogera le rapport des jeunes générations à cette mémoire vive du jazz, ainsi que les capacités renouvelées de cette musique à relier local et international dans le contexte post-apartheid. Une attention particulière sera portée à ses modes de transmission et à ce qu’ils “disent” de la société sud-africaine contemporaine.

- Marie Cousin, Université de Lorraine
Afriques réelles et rêvées dans les musiques afrobrésiliennes

Résumé :
Je propose dans cette communication de montrer, à travers la musique, comment se construisent et circulent les identités liées à l’africanité brésilienne. Par « Afriques réelles », il s’agira d’aborder les apports historiques fondamentaux des populations africaines au Brésil, que ce soient les apports bantous, présents notamment dans les danses d’umbigada (samba de roda, côco, tambor de crioula, jongo) tant au niveau de l’organisation mélodico-rythmique et chorégraphique qu’au niveau organologique, ou les apports Yoruba/Fon (Bénin, Nigéria) dans les musiques rituelles telles que le Candomblé, le Xangô ou le Tambor de Mina. À partir de ces manifestations musico-chorégraphiques créoles et/ou patrimonialisées, nous pourrons ainsi entrevoir l’« Afrique rêvée » qui façonne en partie les identités afrobrésiliennes.

En savoir plus sur le séminaire