IMAF - Institut des mondes africains


Accueil > Actualités > Divers

Repenser les mobilités burkinabè

Parution d’ouvrage collectif

Sylvie Bredeloup et Mahamadou Zongo (ed.), 2016, coll. Études africaines, Paris, 256 p

Cet ouvrage a pour ambition d’éclairer la multiplicité des routes empruntées aujourd’hui par les migrants burkinabè pour rejoindre le Ghana, l’Italie, soit un nombre croissant de pays d’accueil, mais aussi d’informer sur l’hétérogénéité des figures de migrants et de leurs pratiques, elles-mêmes révélatrices de leurs capacités d’adaptation et d’innovations. Les migrants burkinabè sont aujourd’hui aussi bien étudiants, transporteurs internationaux, ouvriers sur des chantiers urbains que travailleurs agricoles et peuvent au cours de leur carrière endosser plusieurs métiers. Ils sont rebaptisés diaspos, rapatriés, paweto, kosweto, etc. selon les attributs que la société burkinabè souhaite leur assigner pour les distinguer.
Les turbulences politiques en Côte d’Ivoire, combinées au retour précipité et massif de Burkinabè dans leur pays d’origine et à l’arrivée d’enfants de Burkinabè sur la terre de leurs ancêtres, sont autant d’événements marquants, qui ont contribué à redéfinir en profondeur le paysage et les horizons migratoires, à opérer un nouveau travail identitaire et à esquisser une politique migratoire. Ces événements ont conduit les chercheurs à décrypter les modalités de construction de ces nouvelles circulations migratoires au Burkina Faso.

Sylvie BREDELOUP, socio-anthropologue est directrice de recherches à l’IRD (UMR LPED/AMU), affectée au Sénégal (GERM/UGB Saint-Louis) et coordinatrice du Laboratoire Mixte International MOVIDA. Elle a publié plusieurs ouvrages sur les migrations intra-africaines mettant en exergue leur dimension aventurière.

Mahamadou ZONGO est maître de conférences en sociologie à l’Université de Ouagadougou où il dirige le Laboratoire Sociétés Mobilité et Environnement de l’École Doctorale Lettres Sciences humaines et Communication et par ailleurs directeur de l’UFR Sciences humaines. Ses travaux se focalisent sur les modalités d’insertion des migrants dans les zones d’accueil. Le dernier ouvrage qu’il a coordonné portait sur les enjeux autour de la diaspora burkinabè, étrangers au Burkina et Burkinabè à l’étranger.

Repenser les mobilités burkinabè