IMAF - Institut des mondes africains


Accueil > Annuaire

TALL Emmanuelle Kadya

Chargée de recherche 1ère classe, IRD , HDR en anthropologie
Membre du site Raspail de l’IMAf
Anthropologue
Contact

Ses activités de recherche articulent un travail empirique sur le traitement du malheur et de l’infortune avec un travail théorique sur le Religieux, les Cultes de possession, leurs rapports à l’État et au monde globalisé.

Ce travail, axé sur les rapports sociaux et politiques contemporains, construit, à partir de la métaphore du miroir baroque, une anthropologie religieuse des sociétés africaines et sud-américaines contemporaines où des univers religieux hétérogènes s’affrontent. L’approche en termes de miroir baroque permet de privilégier ce qui articule des éléments hétérogènes à l’inverse des habituelles catégorisations en termes de syncrétisme, d’hybridation ou de branchement qui se cristallisent sur ce qui les séparent. Son anthropologie répond à trois questions principales :

- Comment comprendre que l’événement-maladie résolve la tension entre des univers hétérogènes.
- Comment s’opère la mise en patrimoine du religieux,
- Comment appréhender, dans la longue durée, la « reproduction » des effets des religions induites par la Traite des esclaves et la colonisation européenne.

Actuellement, EKT poursuit ses travaux sur les processus de mise en patrimoine des religions « locales » en Afrique et au Brésil et sur l’identification des productions religieuses de l’espace-temps Atlantique Sud. Elle prépare également un ouvrage de synthèse sur ses travaux en Afrique et au Brésil en réinterrogeant les liens entre religions du Livre et religions de la Coutume.

Thèmes de recherche

Anthropologie de la maladie, Anthropologie politique du Religieux, Anthropologie des Afriques dans le Monde, Patrimonialisation du religieux, Anthropologie des configurations religieuses baroques

Terrains

- Vallée du fleuve Sénégal
- Bénin méridional
- État de Bahia (Brésil)

Séminaires et ateliers de recherche

- 2013-2014 : Séminaire d’équipe Anthropologie politique des religiosités contemporaines au prisme des rapports de genre (Niveau Master et Doctorat).

- 7-19 juillet 2014 : Université d’été à Lisbonne sur le thème Europe-Africa Relations : Border Crossings in and out of Africa, Programme Intensif Erasmus organisé par ICSTE- Lisboa, Université de Naples et l’IMAF-EHESS (Niveau Master et Doctorat).

- 2014-2015 : séminaire du Collège International de Philosophie Se penser et se dire. Mutations et défis épistémologiques du sud global coordonné par Rémy Bazenguissa Ganga, Rada Ivekovic & Kadya Tall.

Enseignements 2015-2016 :
- Religion et Développement http://www.ehess.fr/fr/enseignement/enseignements/2015/ue/433/

- Quand le Sud global aide à penser et dire le monde commun, avec Rémy BAZENGUISSA-GANGA et Rada IVEKOVIĆ, à partir de janvier 2016.
- Actualité du religieux en Afrique. Mobilisations, Conflits, Réconciliations
http://www.ehess.fr/fr/enseignement/enseignements/2015/ue/1165/

Étudiants

- Jean-Baptiste Manga, doctorant à partir de octobre 2009 (soutenance le 05/02/2015)
- Marie Horassius, doctorante depuis octobre 2013
- Carla Bertin depuis octobre 2014
- Claudie Annerose depuis octobre 2014
- Rosenilton Silva de Oliveira, doctorant en co-tutelle avec Vagner Gonçalves da Silva de l’Université de São Paulo depuis mars 2014.

Responsabilités scientifiques

- 2004-2010 : Membre de la direction collégiale du CEAF, UMR 194 EHESS-IRD.
- 2005-2009 : Membre du Conseil scientifique de l’EHESS.
- Depuis 2012 : Membre du bureau de l’AEGIS (Africa-Europe Group in Interdisciplinary Studies).
- Oct 2012- mai 2016 : Membre nommé de la section 38 du Comité national du CNRS.
- 2014-2015 : Membre du comité d’organisation et du conseil scientifique d’ECAS 2015 (European Congress on Africa Studies) qui se déroulera à Paris du 8 au 10 juillet 2015.
- 2015 : Co-organisation du Colloque international Décentrements. Les suds et les défis épistémologiques d’un monde commun, Paris 26-28 novembre 2015.

Programmes et équipes de recherche

- Productions culturelles de l’Atlantique sud avec le Département d’Histoire et d’Archéologie de l’Université d’Abomey Calavi (Bénin) : coordination Romuald Tchibozo & Kadya Tall.

- Africa Nko, les épistémès africaines (coordination : R. Bazenguissa Ganga, M. Diouf, A. Mbembe et al.) : les épistémès africaines au Brésil.

- Projet Next : Mutations et Défis Africains, pôle religion. Sorcellerie-Anthropophagie-Transsubstantiation et Images. (coordination : R. Bazenguissa Ganga)

Sélection bibliographique

Ouvrages
- 2012, Le candomblé de Bahia miroir baroque des mélancolies postcoloniales, Préface de Pierre-Antoine Fabre, éd. du Cerf, coll. Sciences Sociales et Religion.

- 2008, E. K. Tall & C. Henry (éd.), Territoires sorciers, Cahiers d’Études Africaines, n°189-190.

- 1995, avec A. Sinou, B. Agbo, I. Akibode et al., Le comptoir de Ouidah, une ville africaine singulière, Paris, Éd. Karthala, 191 p.

Direction d’ouvrages
- 2015, Kadya Tall, Marie-Emmanuelle Pommerolle, Michel Cahen (eds), Collective Mobilisations in Africa /Mobilisations collectives en Afrique, Enough is Enough, / ça suffit. Leiden, Brill. [ouvrage français-anglais avec une introduction bilingue, 12 chapitres dont 6 en français et 6 en anglais].

- 2015, L’ancestralité revisitée, numéro thématique de Civilisations, Bruxelles, 63 n°1 & 2.

Articles et contributions
- 2016, « Des rois, du patrimoine et de la démocratie au Bénin », Anthropologie et Sociétés, 40-2 : 249-271.

- 2015, « L’ancestralité revisitée », Civilisations, vol.63, n°1&2, pp.11 à 24.

- 2015, « Célébration des ancêtres dans une maison de candomblé » in Civilisations, vol.63, n° 1&2, pp.63-79.

- 2015, avec Michel Cahen, Marie-Emmanuelle Pommerolle, « On the banality of mobilisation in Africa/De la banalité des mobilisations en Afrique », in Kadya Tall, Marie-Emmanuelle Pommerolle, Michel Cahen (eds), Collective Mobilisations in Africa /Mobilisations collectives en Afriques, Enough is Enough, / ça suffit. Leiden, Brill, pp. 1-42.

- 2015, « Dieu, le Pape et la Sainte Vierge : un mouvement de contestation de l’Église catholique au Bénin », in Collective Mobilisations in Africa /Mobilisations collectibes en Afriques, Enough is Enough, / ça suffit. Kadya Tall, Marie-Emmanuelle Pommerolle, Michel Cahen (eds)., Leiden, Brill, pp. 91-111.

- 2014, « On Representation and Power : Portrait of a Vodun Leader in Present-Day Benin », Africa, 84(2), p. 246-268.
Résumé : Dans cet article, l’auteure s’intéresse au pouvoir des chefs de cultes vodun dans le Bénin contemporain. S’attachant plus particulièrement aux leaders de cultes anti-sorcellerie nés de la rencontre avec les religions universalistes, elle propose une analyse inspirée des travaux de Louis Marin sur le pouvoir dans sa représentation et construit son propos à travers le portrait d’un chef de culte pour échapper aux analyses fonctionnalistes en termes de pouvoir occulte ou de syncrétisme. A travers la métaphore du miroir baroque conçu comme un dispositif qui met en lumière ce qui articule des pratiques hétérogènes E.K.T. s’attache à ce que montrent les rituels et les pratiques d’un officiant tout en illustrant la centralité du phénomène de transsubstantiation dans la production d’une communauté de croyants.

- 2009, « Imaginaire national et mise en patrimoine dans l’Atlantique sud (candomblé de Bahia et cultes vodun au Sud-Bénin) », Lusotopie, XVI (2), novembre 2009, p.139-161.

- 2009, « De l’amour à la saudade. Digressions sociologiques à partir du candomblé de Bahia », in Du Social hors-la-loi. L’anthropologie analytique de Christian Geffray, Yann Guillaud & Frédéric Létang (éd.), IRD, p. 233-240.

- 2008, E. K. Tall & C. Henry, « La sorcellerie envers et contre tous », Cahiers d’études africaines, 189-190, 2008, p.11-34. Traduit en anglais en 2013 pour diffusion numérique partenariat CNL et CAIRN.

- 2005, « Stratégies locales et relations internationales des chefs de culte au Sud-Bénin », In L. Fourchard, A. Mary & R. Otayek, Entreprises religieuses transnationales en Afrique de l’Ouest, Paris, Éd. Karthala, p. 267-284.

- 2003, « Les nouveaux entrepreneurs en religion : la génération montante des chefs de culte de possession à Cotonou (Bénin) et Salvador (Brésil) », Autrepart, Paris (IRD), n°27 : 75-90. [Résumé]

- 2002, « Comment se construit et s’invente une tradition religieuse ? L’exemple des nations de candomblé de Bahia », Cahiers d’études africaines, n°167(3), p. 441-461.

- 1998, « La transe dans tous ses états : voduns, orixàs, caboclos et erês », Gradhiva, Paris, 23, Ed. J.M. Place, 1998, p. 35-46.

- 1995 E, « De la Démocratie et des cultes vodun au Bénin », Cahiers d’études africaines, 137, XXXV-1,1995, p.195-208.

- 1995, « Dynamique des cultes voduns et du christianisme céleste au Sud-Bénin », Cahiers des sciences humaines, Paris, vol. 31, n°4, p. 797-823.

- 1985, « Le contre-sorcier haalpulaar, un justicier hors-la-loi : étude de la dynamique du système thérapeutique des haalpulaaren (Sénégal) », Sciences sociales et santé, Paris, novembre, vol. 3, n°3-4, p. 129-150 (Anthropologie, sociétés et santé).