Accueil > Actualités > Appels

Identités sahéliennes en temps de crise, passé et présent

Appel à Contributions/ Call for papers

Programme Point-Sud
Université du Witwatersrand
Université Humbolt de Berlin
Université de Bamako

Date et Lieu de l’Atelier :
Bamako, 10—14 Décembre 2016

Date limite : avant le 30 Juin 2016

Français [English version below]

Depuis quelques années on constate un regain d’intérêt pour les sociétés sahéliennes. Ce regain s’explique par le fait que lesdites sociétés sont affectées par plusieurs formes de violences internes et externes qui ont non seulement modifié les façons dont les groupes interagissent, mais surtout comment ils définissent leurs identités diverses. L’objectif de cet atelier est de susciter une réflexion critique sur l’actualité des processus sociopolitiques du Sahel, plus particulièrement au Mali et au Niger. Pour ce faire, nous voudrions relier les configurations historique et politique du Sahel à ces processus qui ont modelé et continuent de modeler le Sahel sur les plans géographique, politique, moral aussi bien qu’idéologique. L’atelier tentera d’explorer la nature des identités sahéliennes en contexte, en d’autres termes les effets de l’instabilité politique et de l’autre, l’internationalisation des politiques locales. Par conséquent, l’atelier se propose d’être une plateforme de comparaison théorique et empirique à travers une série de débats méthodologiques sur les interactions entre les processus de construction de l’Etat, du capitalisme, de la migration, des systèmes sécuritaires, de la production économique et des identités en perpétuel changement. Les participants seront invités à contribuer à cette discussion au travers d’une reflexion sur les histoires sociales, les complexités culturelles et les traditions politiques qui ont eu cours, et continuent d’avoir cours parmi différents groupes présents dans la region. Nous sommes particulièrement intéressés à repenser le statut épistémologique des connaissances ‘locales’ dans le contexte des discours qui se chevauchent. Autrement dit des projets de recherche qui se penchent sur les articulations, les pratiques, les expressions, les élaborations, les imaginations d’une identité ‘dogon’ ou ‘touareg’ ou ‘haussa’. L’exemple séminal de ces questions peut être tiré du travail de George Klute sur la notion du ‘travail’ ou celui d’Hélène Claudot-Hawad sur la signification culturelle et intellectuelle de la consommation du thé chez les Touareg. L’atelier vise également à initier une enquête de terrain sur la vie des sahéliens en temps de crise. Sur ce plan, la situation politique actuelle du Mali offre un champ propice. Etant donné le contexte global actuel, nous sommes intéressés par les questions telles que : que signifie être ‘Malien’ ou ‘Touareg’ en temps de guerre et de radicalisme violents ? Les éléments de réponse à cette question et à des questions similaires peuvent mieux aider à comprendre comment la violence et la crise politique ont affecté les visions et les pratiques identitaires des individus et des communautés, mais surtout comment elles ont conduit, de manière décisive, à la rupture ou au renouvellement des règles socioculturelles qui structurent le présent des sociétiés sahéliennes.

Des propositions peuvent etre soumis sur les thèmes suivants mais pas exclusivement :

- Temps et espaces de l’identité ethnique au Sahel
- Être et devenir Haoussa, Touareg, Dogon, Songhai, au 21e siècle : entre mythes et expériences
- Sédentarisme, nomadisme, pastoralisme et identités Sahéliennes
- Migration, déplacements et identités chez les jeunes Sahéliens
- La politisation de l’ethnicité au Sahel, entre passé et présent
- Les ressources culturelles des demandes identitaires
- Modes de vie au Sahel en temps de Crise
- Ethnies, Territorialité et frontières
- Ethnicité, interdépendance et travail,
- Interaction inter-culturelle et intégration sociale au Sahel

Les résumés de texte (une page) et CV doivent être envoyés à :
- amy.niang@wits.ac.za
- isaie.dougnon@googlemail.com
- baz.lecocq@hu-berlin.de

Les participants sélectionnés seront pris en charge par les organisateurs de l’atelier.

Organisateurs :
Dr Amy Niang, Relations internationales, Université du Witwatersrand
Prof. Baz Lecoq, Histoire, Université Humboldt de Berlin
Prof. Isaei Dougon, Anthropologie sociale, Université de Bamako


Programme Point-Sud Workshop
Sahelian Identities in Times of Crisis, Past and Present
Date and Place :
Bamako, 10—14 December 2016

Recent years have witnessed growing interest in Sahelian societies as they confront the effects of various forms of violence, internal and external, that have disrupted or modified the way individuals and groups relate to each other and conceive of self. The aim of the proposed workshop is to provoke a critical reflection around ongoing socio-political processes in the Sahelian region, particularly in Mali and by linking them to historical and political configurations that have given shape, and continue to give shape and form to the Sahel as a geographical, a political, a moral as well as an ideological field of enquiry. In particular, the workshop aims to explore the nature of Sahelian identities in a context of political instability on one hand, and an increasing internationalization of local politics on another. It is therefore intended as a platform for a comparative theoretical and empirical engagement with a range of debates and methodologies on the interactions between state building processes, capitalism, migration, security regimes, economic production and shifting identities. Scholars will be invited to contribute to the discussion by revisiting social histories, cultural complexities, and political traditions amongst the various Sahelian groups.We are specifically interested in re-thinking the epistemological status of ‘local’ accounts in the context of overlapping narratives. This means, amongst other things, an interest in research projects that investigate articulations, practices, expressions, elaborations, imaginations of a ‘Dogon’ or ‘Tuareg’ or ‘Hausa’ identity in context ; seminal examples of these are George Klute’s work on the notion of ‘work’ or Helene Claudot-Hawad’s work on the cultural and intellectual meanings of tea-drinking amongst the Tuareg. As the workshop seeks to initiate a close investigation on the lives of Sahelians in times of crisis, the ongoing political situation in Mali provides an adequate field of enquiry. We are interested in questions such as, given the current global context, “what does it mean to be ‘Malian’ and ‘Tuareg’ in the age of the War on Terror (WoT) and violent forms of activism across West Africa” ? Elements of answer to this and similar questions will help us better understand how political crisis and violence affect individuals and communities’ understanding and ‘practice’ of identity and crucially (dis)continued subscriptions to socio-cultural codes that seem to mark the present time.

We welcome proposals for from scholars working across a range of
fields. Potential topics for papers include :
— The Time and Space of Ethnic Identity in the Sahel
— Being and Becoming Tuareg/Hausa/Dogon in the 21st Century : between myth and experience
— Sedentarianism, Nomadism, Pastoralism and Sahelian Identities
— Migration, Displacement and Identity amongst Sahelian Youth
— the politicization of Ethnicity in the Sahel, Past and Present
— the Cultural Resources of Ethnic Claims
— Sahelian Modes of Life in Times of Crisis
— Ethnicity, Territoriality, and Frontiers
— Ethnicity, Interdependence and Labour, Cultural Interaction and Social Integration

Abstracts (one page) and CV to be sent to amy.niang@wits.ac.za isaie.dougnon@googlemail.com and baz.lecocq@hu-berlin.de by June 30, 2016. Selected participants will be fully covered by the workshop organisers.

Conveners
Dr Amy Niang, International Relations, University of the Witwatersrand
Prof. Baz Lecoq, History, Humboldt University of Berlin
Prof. Isaei Dougon, Anthropology, Bamako