IMAF - Institut des mondes africains


Accueil > Recherche > Séminaires et ateliers

Anthropologie critique de l’État : circulation de la musique contemporaine entre l’Afrique et l’Amérique latine

Séminaire organisé par Rémy Bazenguissa Ganga, directeur d’études à l’EHESS / IMAF (cet enseignant est référent pour cette UE) et Paula Vasquez, chargée de recherche au CNRS / CESPRA .

Année universitaire : 2016 / 2017
Périodicité : 2e et 4e jeudis du mois de 15 h à 17 h
Localisation : EHESS, salle des artistes, 96 bd Raspail 75006 Paris
Calendrier : Du 10 novembre 2016 au 8 juin 2017

Présentation :
Après avoir considéré la circulation des concepts (État magique, fétichisme d’État), nous nous intéresserons cette année à l’analyse de celle, tout au long de la seconde moitié du XXe siècle, des pratiques musicales et plus particulièrement de celles qui se développent avec force suite à la révolution cubaine de 1959. Il s’agira de questionner comment ces genres musicaux contribuent à faire circuler les idées politiques, d’une part, et, de l’autre, à la formation des Etats africains et latino-américains,.

Plusieurs moments historiques et mouvement musicaux seront analysés dans des scènes internationales et locales : les années soixante, qui ont marqué l’internationalisation de la musique contestataire latino-américaine, l’élaboration des politiques de diffusion de la musique cubaine en Afrique, et la circulation des genres comme le son cubain, la salsa et le reggae, parmi d’autres. Nous allons nous interroger également sur les conditions sociales et culturelles qui ont rendu possible une telle circulation et analyser leurs « messages » politiques voire identitaires et leurs transmutations et métamorphoses lors de leurs diverses traversées de l’Atlantique.

Adresse(s) électronique(s) de contact : bazengui(at)ehess.fr, eldubois(at)ehess.fr