IMAF - Institut des mondes africains


Accueil > Actualités > Appels

Enfants au travail dans les villes africaines : stratégies, droits, mobilités

Appel à contributions
ECAS 2017 - Panel C07

Coordinateurs :
Mélanie JACQUEMIN (Chargée de recherche, PhD sociologie, IRD/LPED)
Nicolas MABILLARD (Doctorant en anthropologie, CIDE/Université de Genève)

Résumé court

Ce panel aborde les mobilités spatiales et sociales d’enfants au travail entre les Afriques rurale et urbaine. Comment leurs trajectoires s’inscrivent-elles dans différents modes de socialisation ? Comment les enfants travailleurs apprennent-ils et reformulent-ils les notions de droits de l’Enfant ?

Résumé long

Le thème des enfants travailleurs en Afrique est surinvesti par les discours protectionnistes ou abolitionnistes d’ONG internationales et d’organisations nationales, en ligne avec les normes des agences onusiennes (OIT, UNICEF, ONG internationales).

Les recherches en sciences sociales en ce domaine tendent cependant à montrer comment les situations des enfants travailleurs contribuent à modeler des formes de mobilités juvéniles, tant spatiales que sociales.

Avec l’objectif de rassembler les savoirs sur les enfances africaines, ce panel propose d’aborder sous un angle interdisciplinaire les différents types de mobilités des enfants travailleurs, entre Afrique urbaine et rurale.

Concernant leurs trajectoires, un premier axe veut examiner les stratégies (familiales, collectives et individuelles) qu’ils actualisent et interroger si et comment se forment de nouveaux modes de socialisation, voire de nouvelles individualités. Dans cette optique, les approches socio-ethnographiques des migrations juvéniles en Afrique seront particulièrement bienvenues, qu’elles ciblent des migrations de travail, des déplacements liés aux réseaux religieux (écoles coraniques) ou encore des circulations entre villes et villages d’enfants apprentis, employés dans l’informel ou en situation de rue.
Un second axe abordera la question des enfants travailleurs en relation avec les univers de sens « classiques » en sciences sociales (éthos religieux, ethniques, familiaux, de castes ou économiques), afin d’observer comment ils entrent en tension avec les notions de droits humains universels. Dans quels contextes et sur quelles bases les enfants travailleurs apprennent-ils et reformulent-ils ces droits au prisme des discours institutionnels énoncés à leurs propos ?

Quelles nouvelles formes de mobilités contribuent-ils à inventer en Afrique ?

Date limite : 19 Janvier 2017


Working children in between rural and urban Africa : Strategy, rights, mobility

Convenors :
Mélanie JACQUEMIN (Research Fellow, PhD sociologist, IRD/LPED)
Nicolas MABILLARD (PhD Researcher, anthropologist, CIDE/University of Geneva)

Short abstract

This panel will tackle spatial and social mobility of working children in rural and urban Africa. How their trajectories fit into modes of socialization ? How are working children learning and reformulating notions of children’s rights ?

Long Abstract

Debates concerning working children in Africa are all too often shaped by polarized ‘abolitionist’ and ‘protectionist’ discourses advocated by national and international organisations (ILO, UNICEF, INGOs). A growing body of literature in social sciences, however, attempts to go beyond the normative dimensions of ‘child labour’ by exploring how the various situations in which working children find themselves are shaping forms of children’s spatial or social mobility and rights conceptions. With the objective of enriching knowledge on African childhoods, this interdisciplinary panel aims at broadening the understanding of the different types of working children’s mobility and rights conceptions in both urban and rural Africa.

Looking at working children’s trajectories, our goal is to analyse the familial, collective and individual strategies in which they take part. A first track in the panel seeks to understand how these trajectories have evolved in contemporary societies and which new modes of socialisation or new kinds of individuality emerge. We especially welcome socio-ethnographical contributions dealing with issues such as migration related to work, religious networks (e.g. koranic schools) or the constant rural-urban flux of young apprentices, employees or street workers involved in the urban informal economy.

On the topic of working children’s rights, a second track in the panel will be looking at familiar themes in social sciences (religious, ethnic, familial, cast, economic ethos etc.) and how they relate to working children’s lives and their rights conceptions. In what contexts and on which grounds do working children learn and reformulate these conceptions ? What is the place of institutional discourses in these rights conceptions and reformulations ? Which new forms of social mobility do working children contribute to create in that process ?

En savoir plus