Accueil > Actualités > Appels

Les mondes ruraux en politique(s) : quelles spécificités ? Regards croisés

Appel à communications

Nous souhaiterions, dans ce colloque, remettre sur l’établi quelques objets centraux des sciences sociales du politique (participation politique, militantisme, politiques publiques) à la lumière des mondes ruraux et dans une démarche comparative, afin de progresser dans la compréhension de ces objets tout en interrogeant les spécificités de ces espaces.
À rebours des préjugés sur l’immobilisme et l’arriération des « campagnes »1 ou les travers réifiants d’une certaine sociologie rurale2 nous souhaitons ici insister sur l’hétérogénéité de ces territoires et les recompositions qui y sont à l’oeuvre. Ces derniers se déclinent en effet au pluriel tant le « rural » renvoie à des réalités multiples soumises à de nombreuses mutations (Politix, 2008). Dans nombre de pays dit « du Sud », les plans d’ajustement structurel avaient déjà provoqué de nouvelles articulations aux espaces urbains, un renouveau du recours à l’agriculture dans les stratégies de petite accumulation et la privatisation de grandes sociétés publiques de développement (Courade, 1994 ; Janin, 1996). Les dix dernières années ont aussi été marquées par un nouvel attrait pour la terre et l’agriculture de grande échelle. En France, la dépopulation a progressivement laissé place à une stabilisation puis à des reprises démographiques à partir des années 1990 qui tendent à s’amplifier malgré un ralentissement consécutif à la crise économique de 2008 (Pistre, 2016). La structure économique des zones rurales et périurbaines offre peu d’emplois et on assiste à une prolétarisation des résidents, qu’accompagne le déclin numérique des agriculteurs. Les processus de gentrification urbaine et de ségrégation spatiale tendent en effet à « pousser » les classes populaires en dehors des agglomérations. Dans le même temps, nous assistons à l’arrivée, dans certains espaces, de classes sociales supérieures en résidence secondaire, en retraite ou à la faveur du télétravail. Partout, l’arrivée de nouvelles populations peut conduire à une mise en concurrence de l’usage de certains espaces dont les problèmes fonciers posés aujourd’hui dans nombre de pays africains sont une expression radicale (Chauveau et Richards, 2008). D’un point de vue législatif, de nombreuses réformes ont profondément modifié l’exercice du pouvoir local3, le secteur agricole, l’accès aux services publics, etc. Les incidences de ces processus ne sont que partiellement connues et posent de nombreuses questions aux sciences sociales.
Sur le plan politique, les mondes ruraux ont souvent été caractérisés par le fort degré d’interconnaissance (et des relations interpersonnelles que cela implique) au sein de ces milieux (Antoine et Mischi, 2008). Cependant, les recompositions à l’oeuvre, notamment la mobilité résidentielle élevée et la valorisation croissante des compétences techniques4 posent la question de leurs incidences sur les formes de politisation et d’encadrement. En mobilisant les outils et concepts de la science politique (études électorales, sociologie du militantisme et sociologie de l’action publique), il s’agit de s’appuyer sur des cas empiriques afin de caractériser dans un second temps, et non a priori, les spécificités de ces mondes ruraux. Les travaux articulant les différentes échelles d’analyse (micro, méso et macro) seront ici privilégiés.

Les organisateurs :
- Mario Bilella – Univ. Paris I Panthéon-Sorbonne, CESSP UMR 8209, CNRS
- Guillaume Letourneur - Univ. Paris I Panthéon-Sorbonne, CESSP UMR 8209, CNRS
- Pierre Mayance - Univ. Paris I Panthéon-Sorbonne, CESSP UMR 8209, CNRS
- Valentine Schehl - Univ. Paris I Panthéon-Sorbonne, CESSP UMR 8209, CNRS
- Guillaume Vadot - Univ. Paris I Panthéon-Sorbonne, IMAF UMR 8171, CNRS – 243 IRD

Modalités de soumission – Calendrier
Le projet collectif qui sous-tend cet appel entend confronter les approches et les terrains d’enquête. Résumé dans ce sous-titre de « Regards Croisés », ce colloque est ouvert à toutes les disciplines de sciences sociales et attend vos propositions sur des terrains français et étrangers.
La date limite de réception des propositions est fixée au 1er octobre 2017.
Envoi des propositions (une à deux pages maximum, accompagnées d’une courte biographie et de 3 à 5 mots-clefs) par mail à colloque_cessp_mondesruraux@outlook.fr

Le colloque se tiendra à Paris, mi-novembre (dates et lieux à venir)

AAC_Les mondes ruraux en politique(s)