Accueil > Actualités > Séminaires

Anthropologie comparative du Sahel occidental musulman

Séance du 6 décembre 2017, 15h à 17h
IMAF / Site Raspail, salle de réunion, 2e étage, 96 bd Raspail 75006 Paris

- Pietro Fornasetti (doctorant IMAF), Saint ou fraudeur ? Le cas d’un courtier des migrations burkinabè en Libye

Résumé :
Cet exposé vise à problématiser un ensemble de matériaux ethnographiques portant sur la figure de Bassolé (ce nom est fictif). Originaire de la ville de Beguedo (province du Boulgou, Burkina Faso), dans le Fezzan des années 2000, ce dernier mit en place un foyer de migrants et y ouvrit par la suite une agence de transferts d’argent vers l’Afrique subsaharienne. Cette dernière permettait d’une part à ses clients - des migrants souvent en situation irrégulière - d’effectuer des envois de remises vers leurs pays de provenance, de l’autre, de contourner certaines des contraintes légales auxquelles leurs séjours étaient soumis. L’agence de Bassolé répondait donc bien à l’exigence des voyageurs de faire rentrer au pays leur argent, autrement bloqué en Libye.

En dépit de cette fonction, l’image que les habitants de Beguedo ont de Bassolé est double. Ils l’associent souvent à un fraudeur ou à un businessman qui s’est enrichi aux dépens de ses proches. Avec la guerre civile libyenne, Bassolé finit par rentrer au pays natal, alors qu’une grosse somme d’argent lui est confisquée par une milice libyenne. Cela ne fait qu’agrandir l’écho des rumeurs sur son compte. Les archives de Bassolé, composées de cahiers de transfert où chaque transaction est minutieusement enregistrée (de manière à éviter tout conflit ou malentendu éventuel), sont pour lui un antidote à ces rumeurs. Mais ces documents témoignent également d’une forme singulière de bureaucratie, montrant que la frontière entre formel et informel est bien poreuse... et difficile à tracer.

En savoir plus sur le séminaire