IMAF - Institut des mondes africains


Accueil > Actualités > Séminaires

Supports et circulations des savoirs et des arts en Afrique et au-delà

Vendredi 11 avril 2014, de 11h à 13h
Site Raspail, salle 8, EHESS, 105 bd Raspail 75006 Paris

- Nicolas Puig (anthropologue IRD/URMIS)
Circulations musicales et lignes culturelles au Caire. Observations depuis une marge morale

Cette intervention traitera de la création musicale « populaire » en Égypte sous ces différentes formes et des principaux enjeux qui en sous-tendent la production, la diffusion et la circulation aux échelles intra-urbaines et transnationales.

La dimension urbaine de ces musiques doit tout d’abord être soulignée : la mégapole du Caire concentrant et réfractant les lignes controversées de partage des musiques légitimes et illégitimes, voire moralement déviantes. Le regard stigmatisant porté sur les productions musicales « populaires » par les tenants d’une « orthodoxie culturelle » déborde le domaine artistique pour englober les habitants des quartiers d’où sont issues ces musiques, considérés comme inapte à partager l’espace public.
Les questions « onomastiques » (des façons de nommer qui sont autant de façon de qualifier) sont recouvertes ainsi par des enjeux liés aux frottements entre une musique « endogène » développant ses propres réseaux et bénéficiant néanmoins d’une audience massive et une vision artistique soucieuse d’édification nationale, qui arrime ses conceptions esthétiques aux façons d’être urbains et de prendre place dans la ville.

Mais loin de se trouver en huis clos, les acteurs du champ de la musique sont aux prises avec différents mécanismes de référencement à l’étranger, notamment cet ensemble lointain aux contenus malléables à l’envi que l’on nomme Occident, qui produisent des effets de légitimation comme ils exacerbent la mise en avant d’une spécificité locale égyptienne, et surtout arabe.

En savoir plus sur le séminaire