Accueil > Actualités > Bibliothèque de recherches africaines

Les jeudis de la BRA - L’actualité éditoriale de l’IMAF - 18 Janvier 2018

Monique de Saint Martin, Amalia Dragani, Lucette Labache et Tatiana Smirnova présentent :

Élites de retour de l’Est, Cahiers d’études africaines, n°226/2017

Dès 1960 et durant la Guerre froide, de très nombreux étudiants africains, mais aussi des militants de partis d’opposition et des combattants de mouvements de libération sont partis suivre une formation en URSS, et dans les pays de l’Est ainsi qu’à Cuba et en Chine, ce qui répondait à la demande des nouveaux États confrontés à la pénurie de cadres au lendemain des Indépendances, et à la politique de « l’amitié entre les peuples ». Cette coopération inédite a pris des formes multiples : soutien aux mouvements de la libération, partenariat formalisé entre États et elle a eu un grand impact sur le devenir de nouvelles élites africaines. Ce numéro rend compte d’expériences diverses et analyse des situations susceptibles d’éclairer la formation et la circulation des cadres experts et « rouges ».

&

Étudier à l’Est. Expériences de diplômés africains, éditions Karthala-FMSH, 2015

Les trajectoires de formation de ces diplômés africains partis en URSS ou dans un autre pays de l’ancien bloc de l’Est ont été peu étudiées. En rendre compte, c’est notamment s’intéresser aux expériences diverses et contrastées d’étudiants formés non pas dans l’ancien pays colonisateur, comme cela était souvent le cas, mais dans un pays tiers qui suscitait chez eux à la fois admiration et méfiance, où ils ont connu pour les uns de fortes désillusions, pour d’autres « les meilleurs moments de leur vie ». C’est aussi étudier les cadres sociaux et politiques de leurs expériences, et prêter attention aux nombreux étudiants, partagés entre deux ou plusieurs mondes, et souvent confrontés aux soubresauts de l’histoire.

Discutante : Françoise Blum (CHS)