IMAF - Institut des mondes africains


Accueil > Publications > Ouvrages

Khojas Ismaïli. Du Mozambique colonial à la globalisation

Nicole Khouri et Joana Pereira Leite (dir.), Khojas Ismaïli. Du Mozambique colonial à la globalisation, L’Harmattan, Collection Anthropologie critique, 2014, 426 p.

Originaires du Gujarat, les Khojas arrivent au Mozambique au temps de la colonisation portugaise et le quittent en tant qu’Ismaïlis dans les années 1975. En moins d’un siècle, ils connaissent une ascension économique remarquable tandis que la communauté religieuse aga khani à laquelle ils appartiennent s’organise sur les deux rives de l’océan Indien sous l’imamat de son chef spirituel et temporel Sultan Muhammed Shah. Dans les sociétés d’accueil de leur deuxième migration en Europe, en Amérique du Nord et suite à leur retour plus récent en Afrique, ils se constituent avec leurs homologues Khojas ismaïli issus de l’East Africa en une véritable diaspora entrepreneuriale transnationale.

Parallèlement, la communauté religieuse s’institutionnalise à l’échelle globale sous l’imamat actuel de Shah Karim al Husseini. Le poids des Khojas ismaïli, fidèles parmi d’autres de même obédience, est loin d’être négligeable dans les orientations de cette communauté religieuse globalisée qui tient de plus en plus compte de l’ismaélisme arabe et persan, se rapproche d’un islam plus orthodoxe et réalise une plus grande cohésion institutionnelle tout en laissant à son chef l’autorité de l’interprétation en matière religieuse et de la décision en matière des affaires communautaires.

Les Khojas du Mozambique nous interrogent sur l’histoire portugaise demeurée aveugle sur les populations qui ont constitué la chair de son moment colonial, sur la spécificité de leur insertion dans un espace culturel lusophone et citoyen portugais, sur les liens entre le religieux et l’économique dans une diaspora entrepreneuriale et dans une diaspora religieuse globalisée.

Cet ouvrage, de par son sujet d’étude, se situe à la confluence de l’histoire, de la sociologie, de l’économie, de l’anthropologie, des textes et des sciences des religions.

Ont participé à cet ouvrage : Filomena Batoréu, Michel Boivin, Ana Costa, Ludovic Gandelot, Eva Maria von Kemnitz, Nicole Khouri, Joana Pereira Leite, Maria José Mascarenhas, Feliciano de Mira, Adel Sidarus, Iqbal Surani, Susana Trovão.

Télécharger le sommaire et le bon de commande