Accueil > Actualités > Séminaires

Anthropologie comparative du Sahel occidental musulman

Séance du 31 janvier 2018, 15h à 17h
IMAF / Site Raspail, salle de réunion, 2e étage, 96 bd Raspail 75006 Paris

- Benjamin Acloque (EHESS),
Préservation du monopole religieux au Sahara atlantique au XIXe siècle. La concurrence mystique du cheikh Ma’ ɛl-ˁAynīn et de son frère le cheikh Saˁd Bū dans l’espace des Єhl Bārikaḷḷa.

Dans la deuxième partie du XIXe siècle, deux cheikhs, Ma’ ɛl-ˁAynīn et Saˁd Bū, fils du cheikh Moḥammεd Vāḏәl, quittent leur Hodh natal (Sud-est mauritanien actuel) pour implanter dans le Sahara côtier de nouvelles zawiyas, filiales de la voie soufie unificatrice tracée par leur père, la Vāḍεliyya. Ce faisant, Ma’ εl-ˁAynīn et Saˁd Bū entrent en concurrence, l’un au nord, l’autre au sud, sur une même clientèle religieuse, celle des tlāmīd Єhl Bārikaḷḷa.
La rivalité de la puissante tribu religieuse locale les contraint à abandonner le terrain. L’opposition concrète, voire triviale, qui amène l’éloignement des deux frères de la zone d’influence des Bārikaḷḷa est relue dans le langage de la joute mystique et de la supériorité des pouvoirs surnaturels. Les conflits qui provoquent l’exclusion territoriale de concurrents religieux sont ainsi le moyen de réaffirmer la démarcation entre l’ordre du religieux et celui du commun.

En savoir plus sur le séminaire