Accueil > Actualités > Séminaires

Monuments et documents de l’Afrique ancienne : recherches en cours en histoire, histoire de l’art et archéologie

Séance du 7 février 2018, 9h30 à 12h30
IMAF / Site Ivry, Salle B, 27 rue Paul Bert, 94204 Ivry-sur-Seine cedex

- C. Robion-Brunner (TRACES, CNRS),
Histoire(s) des métallurgies africaines, entre pérennité des savoirs et diversité des pratiques

Discutant : Geoffroy de Saulieu (IRD, UMR 208/MNHN, "Patrimoines locaux")

Résumé :
Pour écrire l’histoire de procédés et de techniques comme la métallurgie en Afrique, on s’attendrait à commencer par le commencement. Hélas, cette période de mise en place reste encore une énigme : énigme dans le temps (quand la métallurgie est-elle apparue en Afrique ?), dans la conduite (quel métal fut produit en premier ? quels sont les procédés mis en œuvre ?) et dans le développement (comment la métallurgie s’est-elle diffusée ?) .
La réponse à cette énigme fait débat depuis plus d’un siècle et sa dimension sensible s’est même amplifiée au cours des années, aggravant la diversité des points de vue. Car la question qui sous-tend ces différends est majeure (et peut prendre des tours très polémiques) : l’Afrique est-elle ou pas un autre berceau de la métallurgie ? Ces savoir-faire ont-ils été inventés indépendamment par des Africains ou bien importés d’autres régions ?
Au-delà des débats, dont il est important de saisir sur quelles données et quelles critiques il repose, on tentera de mettre en évidence ici que l’originalité du continent africain ne réside pas uniquement dans la précocité des techniques métallurgiques – point qui n’est du reste pas réglé –, mais entre sa pérennité des savoirs et sa diversité des pratiques à l’échelle continentale.

En savoir plus sur le séminaire