Accueil > Actualités > Rencontres

Rôles et paroles de chercheurs face à une société de confrontation

Conférence

Date :
13 mars
9h30 à 12h

Lieu :
EHESS,
Salle 7_37 (7ème étage)
54 bd Raspail, 75006 Paris

ARGUMENT :
En tant que chercheurs en sciences sociales nous sommes confrontés aujourd’hui à la diversité culturelle et religieuse au sein de la société, ainsi que la pluralité de modes de communication. Les conflits se manifestent souvent sous forme de discours violents ou racistes dans les médias et sur les réseaux sociaux.
Au Japon, on assiste aujourd’hui à une émergence des discours racistes contre les migrants, phénomène récent, mais qui attire beaucoup l’attention. En se basant sur une analyse anthropologique, Kamei Nobutaka pointe l’absurdité de certains discours "isolationnistes."
Quelle sont les positions et le rôle des chercheurs en sciences sociales aujourd’hui ?
Quel est l’impact de leurs paroles à travers les médias et les réseaux sociaux ?

PROGRAMME :

9h30
Accueil des participants

10h00 – 11h00
Conférence : " Discours racistes et le rôle de l’anthropologie : le cas des controverses sur un essai du journal qui prône l’apartheid en 2015 au Japon "
Par Kamei Nobutaka, Université préfectorale d’Aichi

11h00 – 12h00
Discussion et débat général
- Nancy Green, EHESS
- Kamei Nobutaka, Université préfectorale d’Aichi
- Anne Raulin, Université Paris Ouest Nanterre la Défense

Modératrice : Kae Amo, EHESS

Intervenants :

Kamei Nobutaka est professeur au département d’études internationales et culturelles de la faculté d’études étrangères de l’université préfectorale d’Aichi. Il est spécialiste d’anthropologie culturelle sur les thèmes des langues des signes et les communautés sourdes, de l’enfance en Afrique et des études de la société des chasseurs-cueilleurs (Baka, Cameroun).
Autre conférence

Nancy Green est historienne et directrice d’études à l’EHESS. Elle s’intéresse particulièrement à l’histoire comparée des migrations contemporaines. Elle a notamment publié Repenser les migrations (PUF, 2002) et Citoyenneté et émigration : les politiques du départ (Editions de l’EHESS, 2008).

Anne Raulin est anthropologue, et professeure à l’université Paris Ouest Nanterre La Défense. Elle est membre de l’EA-SOPHIAPOL (Paris Ouest), et est associée au Laboratoire d’Anthropologie Urbaine (IIAC, CNRS/EHESS). Ses travaux d’anthropologie urbaine, au croisement de l’histoire, la sociologie et l’anthropologie, se concentrent sur Paris et New York où elle analyse les temporalités dans l’espace urbain (mémoire, histoire, rites urbains de la vie quotidienne ou événementiels) et la problématique des minorités urbaines en termes de " centralité " ou d’ " altérité minoritaire ".

***

Appel à la contribution :

Afin d’enrichir la discussion, nous accueillons toute proposition d’étudiants, de chercheurs, de journalistes ou de toute personne intéressée par le sujet pour faire une courte intervention de 1 à 3 minutes. N’hésitez pas à contacter Kae Amo directement par mail jusqu’à la veille de l’événement : kae.amo@ehess.fr

CONTACT