Accueil > Actualités > Séminaires

Les arts en Afrique et dans ses diasporas : pratiques, savoirs, mobilités

Séance du 23 mars 2018, de 11h à 13h
EHESS, salle des Artistes, Rdc, 96 bd Raspail, 75006 Paris

- Magali de Ruyter, chercheure associée au CREM-LESC (UMR 7186)
"Du bal occidental au bal pygmée. Enjeux relationnels et identitaires de la réappropriation d’une forme musicale et dansée (Gabon)"

Résumé :
Dans un village forestier des monts du Chaillu au centre sud du Gabon, des Pygmées Babongo dansent depuis le crépuscule jusqu’à l’aube afin de célébrer le retrait de deuil pour un enfant décédé en bas-âge. Cette danse en couples mixtes, au sein d’un espace circulaire évoquant le kiosque à musique, rappelle assurément le « bal » occidental, tout comme son nom, ebolu, qui en est un dérivé. L’origine occidentale d’ebolu cependant est réfutée par les danseurs, au profit d’une danse « pygmée ».
Dans cette présentation, je commencerai par recontextualiser le bal et sa diffusion au Gabon dans une perspective historique. Ensuite, je m’attacherai à rendre compte au plan formel de ce qui fait du bal occidental une danse locale : quels sont les éléments étrangers conservés et comment s’articulent-ils avec les éléments locaux pour en faire une entité propre ? Enfin, je chercherai à montrer les enjeux relationnels et identitaires de cette forme originale qu’est le bal pygmée, relativement à deux figures de l’altérité, alternativement considérées comme proches ou lointaines, les « Noirs », voisins des Pygmées Babongo, et les « Blancs » occidentaux.

En savoir plus sur le séminaire