Accueil > Actualités > Séminaires

Anthropologie du Sahel occidental musulman (Sénégal, Mali, Mauritanie…) : hiérarchies sociales, « castes » et esclavage

Séance du 22 mai 2014, 15h à 17h
Site Raspail, salle de réunion, 2e étage, 96 bd Raspail 75006 Paris
- Ismael Moya, CNRS, Laboratoire d’Ethnologie et de Sociologie Comparative (Nanterre)
La nation, la langue et le griot. Trois enjeux de la souveraineté à Dakar (Sénégal)
L’exposé portera sur 3 questions qui mettent en jeu les phénomènes de souveraineté au Sénégal.
1) La première a trait à la monnaie : la monnaie officielle du Sénégal est le Franc CFA (Communauté Financière d’Afrique), garantie par le trésor public français.
2) La seconde est celle de la langue : la langue officielle du Sénégal est le français. Ce n’est la langue maternelle de personne et une large part de la population ne le parle pas. La langue officielle n’est pas une langue étrangère, elle est la langue de personne et n’appartient à personne. Il existe en revanche une langue hégémonique, parlée par tout le monde : le wolof. Mais elle ne correspond plus à un « groupe » culturel déterminé.
3) La troisième est impliquée par le concept de souveraineté : celui de la relation du groupe à lui-même et à l’extérieur. La question est de quel groupe parlons-nous lorsque l’on s’intéresse à la société à partir de Dakar ? C’est là qu’interviendra la question des hiérarchies sociales liées aux castes et en particulier celle du griot.
J’essayerai d’étudier ces questions en analysant le contexte sénégalais autrement que comme le simple héritier d’une histoire coloniale et postcoloniale (ce qu’il est incontestablement), mais dans une perspective anthropologique, à partir de mes travaux de terrain dans un quartier populaire de la banlieue de Dakar.
En savoir plus sur le séminaire