Accueil > Actualités > Rencontres

Mouvements des étudiants en Afrique francophone des indépendances à nos jours

Colloque international organisé par le CHS, l’IMAF, le LAM, la FMSH, le ministère de l’Éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche, la Fondation Gabriel Péri et la région Ile-de-France.

Du jeudi 3 juillet au samedi 5 juillet 2014, Paris

- Jeudi 3 juillet 2014
Centre Malher, 9, rue Malher, 75004 Paris - amphithéâtre Dupuis (1er sous-sol)
métro : Saint-Paul le Marais

- Vendredi 4 et samedi 5 juillet 2014
Université Panthéon-Sorbonne, 12, place du Panthéon, 75005 Paris - salle 1 (salle du Conseil), métro : RER B - arrêt : Luxembourg

Les universités d’Afrique francophone ont été créées tardivement et ont été pour la plupart confrontées, dès leur origine, à une série de problèmes, tant conjoncturels que structurels. Les universités ont été et sont le site où se négocie l’entrée dans la classe dirigeante, l’administration et le gouvernement. Creuset des futures élites, elles ont aussi été des lieux de contestation et/ou de résistance. « Grèves à répétition, “années blanches”, campus bouclés par l’armée,enseignants non payés pendant des mois, ces évènements se sont inscrits de manière récurrente sur l’agenda contemporain des États d’Afrique noire », note Pascal Bianchini. C’est pour tenter de combler ce que le chercheur appelle une « amnésie de la genèse », un « défaut de mémoire », que nous souhaitons organiser ce colloque. Il s’agit d’inscrire les situations universitaires de l’Afrique contemporaine dans l’histoire des universités ou de manière plus générale, des établissements d’enseignement supérieur, et de lire également l’histoire des États et politiques africains au prisme des mouvements étudiants.

Programme du colloque : Mouvements des étudiants en Afrique francophone des indépendances à nos jours