IMAF - Institut des mondes africains


Accueil > Actualités > Ailleurs

Fictions et frictions culturelles. Art et patrimoine en action

Séminaire de recherche du « Labex CAP »
Fictions et frictions culturelles. Art et patrimoine en action (Atelier 3.)
Institutionnaliser l’histoire récente : études de cas en Afrique de l’Est
Jeudi 5 juin 2014, 14 h-17 h
Institut national du patrimoine, salle Champollion, 6 rue des Petits Champs, Paris 2e
Séance proposée par Thomas Guindeuil et Nathan Réra (post-doctorants, Labex CAP et IMAF).

Parce que l’instauration du patrimoine implique une sélection au présent d’objets produits dans un passé proche ou lointain à des fins de conservation, les rapports entre mémoire, histoire et institutions de conservation constituent un prisme fécond pour aborder la question des créations patrimoniales. Bibliothèques, centres d’archives écrites ou audiovisuelles et musées rassemblent des matériaux qui sont au cœur d’une écriture académique ou profane de l’histoire. Ces institutions matérialisent, rationalisent et offrent ainsi au public une mémoire engageant des formes d’amnésie sélective.
Ce troisième atelier du séminaire de recherche du Labex CAP sera l’occasion d’envisager, à partir de deux situations singulières (le Rwanda et l’Éthiopie) la question du choix, des motifs et des critères de sélection des objets patrimonialisés en interrogeant notamment leur visibilité et leurs usages dans des sociétés en situations de (post)-conflits, ou marquées par des tensions politiques, sociales ou
religieuses durables.
Seront ainsi posées les questions du lien entre mémoire collective, voire officielle, patrimoine institutionnalisé et mémoire populaire, et le rôle joué par les acteurs occidentaux (institutions mémorielles, artistes, organismes de conservation) dans
l’élaboration de ce patrimoine.

Thomas Guindeuil
Ethnographie et histoire au Musée de l’Institut des études éthiopiennes (Addis-Abeba)
Nathan Réra
Les chantiers de la mémoire. Sauvegarder le patrimoine (audio)visuel du Rwanda
Chaque communication sera suivie d’un temps de discussion avec la salle animé par Anne-Julie Etter (post-doctorante, Labex CAP).