Accueil > Annuaire

MANETTA Delphine

Post-doctorante
Membre de l’équipe Raspail
Ethnologie, Anthropologie
Contact

Thèmes de recherche

- Anthropologie politique
- Anthropologie des mobilités
- Anthropologie de l’espace et du territoire
- Ethnologie comparative du rural et de l’urbain

Terrains

Burkina Faso et Côte d’Ivoire

Séminaires et ateliers de recherche

- Depuis 2017 : Membre de l’équipe Parenté et logiques relationnelles (EHESS)
- Depuis 2018 : Membre du Groupe de travail en ethnographie spatiale (EHESS)
- Depuis 2018 : Membre du séminaire Anthropologie globale des religions (FMSH)

Enseignements

- De 2011 à 2012 : Introduction à l’anthropologie (Licence 1) et Théories sociologiques (Licence 1), université Paris Descartes
- De 2013 à 2014 : Introduction à l’anthropologie (Licence 1) et Théories sociologiques (Licences 1 et 2), université Paris Descartes
- De 2014 à 2015 : Introduction à l’anthropologie (Licences 1 et 2) et Théories sociologiques (Licence 2), université Paris Descartes

Responsabilité scientifique

Depuis 2012 : Co-rédactrice en chef adjointe de la revue cArgo. Revue internationale d’anthropologie sociale et culturelle

Projets de recherche (participation)

Ma recherche s’attache à penser les dynamiques de pouvoir dans des groupes jàa (également écrit dyan ou dian) ruraux et urbains du Burkina Faso et de Côte d’Ivoire. J’ai débuté cette réflexion par l’analyse de l’éligibilité dans des villages jàa du Sud Ouest du Burkina Faso dans le cadre de ma thèse, en questionnant les catégories issues de la parenté et de l’économique dans la définition de l’État et du pouvoir local en Afrique.
De ce travail, il est ressorti une idée centrale : l’espace, appréhendé au travers de ses transformations historiques (architecturales, topographiques, géographiques), forme un modèle à partir duquel définir la forme et la logique de mutation des rapports politiques. Ce modèle suppose toutefois de déceler dans les rapports politiques des logiques spatiales et temporelles attribuant aux Hommes, aux entités surnaturelles et aux choses des identités géographiques qui les situent dans certains lieux physiques et symboliquement construits.
1. Histoire des mobilités locales (exodes, résidence, déplacements saisonniers ou quotidiens, etc.) et internationales (conquêtes, colonisation, migrations)
2. Les représentations et les dynamiques de pouvoir dans la parenté
3. Nomadisme monétaire, don et relations de dépendance
4. Les dieux et les esprits des lieux

Publications

Ouvrage
- (en cours d’écriture) Une élection africaine. Une ethnographie politique chez les Jàa (Burkina Faso). Ouvrage tiré de ma thèse de doctorat intitulée « La maison et la route. Une ethnographie politique au Sud Ouest du Burkina Faso ».

Direction d’ouvrage ou de numéro de revue
- 2017, en collaboration avec Erwan Dianteill, « L’anthropologie de Georges Balandier, hier et aujourd’hui », dossier spécial de 6 articles, cArgo (en ligne), 6-7 : 163-263.
URL : http://www.cargo.canthel.fr/fr/cargo6-7-memoires-et-violences-extremes-balandier

Articles et chapitre d’ouvrage
- 2017, « La parenté dans l’anthropologie de Georges Balandier. Objet et modèle de mutation », cArgo (en ligne), 6-7 : 203-217.
URL : http://www.cargo.canthel.fr/wp-content/uploads/2017/12/Cargo6-7_Manetta.pdf
- 2014, « De l’obligation de donner à l’impératif de la dépense. Une ethnographie de la campagne électorale dans le Sud-Ouest du Burkina Faso » in Dianteill E. (dir.), Marcel Mauss, en théorie et en pratique, Paris, Éditions du Sandre/Archives Karéline : 221 252.
- 2012, « L’affaire des ‟coupeurs de têtes”. Rumeur sorcellaire et relations interethniques dans le Sud Ouest du Burkina Faso », cArgo (en ligne), 1 : 95-106.
URL : http://www.cargo.canthel.fr/wp-content/uploads/2016/04/MenettaCargo1.pdf

Compte rendu d’ouvrage
- (en préparation) Julien Bonhomme et Julien Bondaz, L’offrande de la mort. Une rumeur au Sénégal, Paris, collection « Bibliothèque de l’Anthropologie », CNRS Éditions, 2017, 288 pages. Ouvrage communiqué par le Journal des Africanistes.

Article de valorisation de la recherche
- 2017, en collaboration avec Erwan Dianteill, « Pouvoir, société culture : pourquoi faut-il relire Georges Balandier », The Conversation (en ligne).
URL : https://theconversation.com/pouvoir-societe-culture-pourquoi-faut-il-relire-georges-balandier-90469

Article dans un catalogue d’exposition
- 2015, « Dire et médire par le chant », catalogue de l’exposition de Mélanie Matranga Complexe ou compliqué, Palais de Tokyo, Les presses du réel, pp. 62-65.

Parcours de recherche
- 2004-2006 : Bi-deug d’Histoire et de Sciences Politiques, université Paris 1 Panthéon Sorbonne
- 2008-2009 : Licence de Sciences sociales, université Paris Descartes
- 2010-2011 : Master 2 Ethnologie Recherche, université Paris Descartes
- 2011-2016 : Doctorat d’Ethnologie financé par un contrat doctoral, université Paris Descartes