Accueil > Actualités > Soutenances

Philosophie de l’africanité et africanité de la philosophie dans la « Revue philosophique de Kinshasa » et « Philosophia Africana »

Soutenance de thèse de Jean-Serge Massamba
Directeurs de thèse : Rémy Bazenguissa et Valérie Tesnière
Le 11 décembre 2018, 10h, EHESS, salle de réunion de l’IMAF, 2e étage, 96 bd Raspail, 75006 Paris
Directeurs : Rémy Bazenguissa-Ganga et Valérie Tesnière

Jury :
- Rémy Bazenguissa-Ganga, DE EHESS-IMAF
- Wolf Feuerhahn, CR, CNRS-CAK
- Kasereka Kavwahirehi, Professeur, Université d’Ottawa (Canada)
- Nadia Yala Kisukidi, MCF, Université Paris 8
- Françoise Kral, Université Paris-Nanterre
- Valérie Tesnière, CAK
- François Vatin, Professeur, Paris-Nanterre

Résumé :
À l’image de maintes philosophies ethniques, l’émergence de la philosophie africaine reste tributaire de la définition par cette nouvelle discipline de son statut épistémologique. Tel ne semble pas le cas de la philosophie afro-américaine qui s’attèle, dans une optique problématologique, à aider les populations noires à assumer leur existence dans un contexte défavorable. Les deux démarches philosophiques se recoupent néanmoins autour de la mission assignée à toutes les adjectivations de la philosophie qui s’inscrivent nécessairement dans une histoire qui implique des enjeux disciplinaires, intellectuels, politiques et idéologiques. Nous sommes, en effet, en face de philosophies nées de la lutte en faveur de la réhabilitation de la figure de l’homme Noir minorisée par l’esclavage, la colonisation et le néo-colonialisme.

Dans cette perspective, cette recherche s’interroge sur la philosophie de l’africanité et l’africanité des philosophies africaines. Elle porte la réflexion sur leur singularité africaine telle qu’elle se déchiffre dans la Revue philosophique de Kinshasa et Philosophia Africana. Il s’agit, de manière concomitante, de répondre à la question de savoir comment ces philosophies essaient d’aider les Africains et les Afro-américains à penser une identité négro-africaine.

Si la RPK appuie son acception de l’africanité sur un culturalisme anthropologique, la revue PA accorde son dévolu sur des aspects racialo-communautaristes. Dans les deux cas, la conceptualisation de l’identité africaine paraît assujettie aux invariants produits par la philosophie des Lumières qui s’articulent autour de la race, la géographie et la culture.

Emerge néanmoins à l’actif de jeunes générations philosophiques non ethniques, une conception de la singularité africaine à l’aune d’un projet. Au-delà de leur positionnement disciplinaire divergent, les deux revues convergent vers la constitution d’une philosophie qui se déploie autour de trois tendances : la quête d’une philosophie idéologique, la promotion d’une philosophie politique et la recherche d’une philosophie prophétique.

Mots-clés :
Africanité, diaspora, philosophie, postcolonie, revue


  • Philosophy of africanity and africanity of philosophy in " Kinshasa philosophical review" et "Philosophia Africana"

Summary :
Like many ethnic philosophies, the emergence of African philosophy remains dependent on the definition by this new discipline of its epistemological status. This does not seem to be the case of the Afro-American philosophy, which, from a problematological perspective, is trying to help black populations to assume their existence in a difficult context. The two philosophical approaches nevertheless overlap around the mission assigned to all the adjectivations of philosophy that are necessary in a history that involves disciplinary, intellectual, political and ideological issues. We are, indeed, in the face of philosophies born of the struggle for the rehabilitation of the figure of the black man under the influence of slavery, colonization and neo-colonialism.

In this perspective, this research questions the philosophy of Africanity and the Africanity of African philosophies. It reflects on their African uniqueness as it is deciphered in the Kinshasa Philosophical Review and Philosophia Africana. Concomitantly, it is about answering the question of how these philosophies try to help Africans and African Americans to think about a Negro-African identity.

If the RPK supports its acceptance of Africanity on anthropological culturalism, the magazine PA sets its sights on racial-communitarian aspects. In both cases, the conceptualization of African identity seems to be subject to the invariants produced by Enlightenment philosophy, which revolve around race, geography and culture.

Nevertheless emerges in the assets of young non-ethnic philosophical generations, a conception of African singularity in the light of a project. Beyond a divergent disciplinary positioning, the two journals converge towards the constitution of a philosophy that unfolds around three tendencies : the quest for an ideological philosophy, a political philosophy and the search for a prophetic philosophy.

Keywords :
Africanity, diaspora, philosophy, postcolony, review