Accueil > Actualités > Soutenances

Conflit ivoirien et identité politique des jeunes ruraux en pays Agni (Côte d’Ivoire).

Soutenance de thèse de Noël Kouassi
Cotutelle, directeurs de thèse : Michel Agier et François Kouakou
Le 23 juin 2014, à l’Université Houphouët Boigny de Cocody, Abidjan (Côte d’Ivoire)

Jury :
- Noël Abe N’Doumy, maître de conférences, Université Alassane Ouattara (Bouaké)
- Michel Agier, directeur d’études EHESS, Directeur de recherche IRD
- Jean-Pierre Chauveau, directeur de recherche émérite IRD
- Jonas Ibo, directeur de recherche à l’Université Nangui Abrongoua (Abidjan)
- François Kouakou N’Guessan, Professeur titulaire, Université Alassane Ouattara (Bouaké)
- François Kouassi N’goran, maître de conférences, Université Alassane Ouattara (Bouaké)

Résumé :
Cette étude sur la mobilisation des jeunes dans le département de Bettié, à l’Est de la Côte d’Ivoire, est une contribution à l’analyse et à l’interprétation des spécificités socio-régionales de l’engagement des jeunes dans le contexte du conflit militaro-politique (septembre 2002-avril 2011). Ainsi, à partir de situations de mobilisation, moins violentes et éloignées des champs d’affrontements armés, la thèse analyse comment la participation des jeunes ruraux à un comité d’autodéfense participe à la construction d’une identité distinctive des jeunes en milieu rural agni.
La production des données de l’étude a largement bénéficié d’un travail collaboratif dans le cadre du programme de recherche sur les Transformations des Guerres. Les entretiens menés avec des jeunes barragistes, des jeunes non barragistes indifféremment de leur appartenance ethnique, des cadres et fonctionnaires ressortissants des localités d’étude, des autorités administratives locales, des politiciens et élus locaux et, des membres du pouvoir coutumier ont permis de reconstruire le dispositif de mobilisation des jeunes en 2002, son fonctionnement et les différentes formes de violences qui lui ont été associées. L’identité politique des mobilisés prend son sens en référence aux inégalités sociales induites par les problèmes politiques autour du pouvoir coutumier, l’économie agricole locale fortement marquée par l’hévéaculture, et l’institution du tutorat.

Mots-clefs :
Conflit, Mobilisation violente, Jeunes ruraux, Barrage d’autodéfense, Identité politique, Tutorat, Milieu rural, Agni, Côte d’Ivoire.