Accueil > Actualités > Séminaires

Les Afriques dans la longue durée : acteurs, savoirs, pratiques

Séance du 21 janvier 2019, 15h à 18h
IMAF / Site Raspail, salle de réunion, 2e étage, 96 bd Raspail 75006 Paris

- Benedetta Rossi, maîtresse de conférences à l’Université de Birmingham, Royaume-Uni
Périodiser la fin de l’esclavage : Le droit colonial, la Société des Nations et la résistance des esclaves dans le Sahel nigérien, 1920-1930

Quand, comment et pourquoi l’esclavage a-t-il disparu dans le Sahel nigérien – si tant est qu’il ait complètement disparu ? Quels processus ont favorisé l’émancipation des personnes réduites en esclavage ? Quelles étaient les stratégies des administrateurs coloniaux, des propriétaires d’esclaves, des trafiquants, des esclaves eux-mêmes et de leurs descendants ? Au cours des deux premières décennies de l’occupation française du Sahel central, l’abolition légale n’a pas abouti à l’éradication de l’esclavage car les lois coloniales n’étaient pas appliquées. Cet article entend montrer que l’émancipation a connu une impulsion initiale grâce à la mise en place de mécanismes internationaux de surveillance en mesure de (dé)légitimer le pouvoir colonial quand personne ne cherchait activement à mettre fin à l’esclavage dans cette région. L’article met tout d’abord l’accent sur les ambiguïtés de l’abolitionnisme européen et sur les interconnexions entre la Société des Nations, l’État français et les administrateurs français sur le terrain. Il propose ensuite une micro-analyse de la résistance à l’esclavage, en montrant comment des personnes asservies ou victimes de la traite des esclaves dans la région de l’Ader, en particulier de jeunes femmes, ont tiré profit des transformations institutionnelles à l’échelle mondiale pour poursuivre leurs propriétaires ou des trafiquants devant les tribunaux. Il examine enfin les souvenirs contemporains d’une femme âgée qui a connu, plus jeune, des situations analogues à celles décrites précédemment dans l’article. Sa perception présente, ainsi que celle d’autres personnes ayant eu des expériences similaires, s’inscrit dans un contexte marqué par la tension entre des discours pro-esclavage circonscris et la lutte pour l’abolition menée par des ONG au niveau local.

En savoir plus sur le séminaire