Accueil > Actualités > Soutenances

La frontière entre Soudan français (Mali) et Guinée, d’une limite intra-impériale vers une frontière interétatique (1878-1956)

Soutenance de thèse de Yves Béringue
Directeur de thèse : Pierre Boilley

Le 1er février 2019, à 14h, Université Paris 1, salle JB Duroselle, 15 rue Cujas, 75005 Paris

Jury :
- BOILLEY Pierre, Professeur, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (directeur de thèse)
- FOUCHER Michel, Professeur, Collège d’études mondiales, FMSH, Paris
- GOERG Odile, Professeure, Université Paris Diderot
- HIEN Pierre-Claver, Professeur, CNRST Burkina-Faso
- LEFEBVRE Camille, Chargée de recherche CNRS
- SURUN Isabelle, Professeure, Université de Lille

Résumé :
« Les deux poumons d’un même corps » est une métaphore régulièrement usitée pour désigner les États du Mali et de Guinée et signifier le caractère arbitraire et absurde de leur séparation. Leur frontière commune est une ligne de 858 kilomètres, héritée de la limite administrative entre deux colonies de l’Afrique occidentale française. Jamais démarquée ni véritablement matérialisée, elle est issue du découpage territorial de l’Afrique occidentale française qui avait comme objectif simple de constituer des entités spatiales gérables et non de futurs États. L’objectif de cette thèse a été de considérer la frontière entre Guinée et Mali (ancien Soudan français) dans sa globalité, à partir de la conquête de cet espace, amorcée par les Français en 1878, jusqu’en 1956 et la mise en place de territoires autonomes au sein de l’AOF. Il était d’écrire son histoire, celle de sa construction puis de sa gestion par les Français mais surtout celle de son appropriation par les groupes sociaux qui habitent les espaces de la frontière. Analyser les pratiques trans-territoriales des populations, les formes d’instrumentalisation du cadre spatial imposé permet de saisir son historicité, d’effacer progressivement le caractère fantomatique de son tracé et d’envisager les processus de territorialisation par le bas qui ont contribué à faire émerger des identités nouvelles et à enraciner la frontière à la veille des bouleversements des indépendances.

Mots-clés : frontière, territoire, régions frontalières, colonisation, Mali, Soudan français, Guinée.

these_yves-beringue