Accueil > Actualités > Séminaires

Penser l’islam contemporain : dialogues Maghreb/Afrique de l’Ouest

Séance du 31 janvier 2019, 10h à 13h
IMAF, salle de réunion, 2e étage, 96 bd Raspail 75006 Paris

- Kamel Chachoua, chercheur, CNRS/Institut de recherches et d’études sur les mondes arabes et musulmans (IREMAM)
Pourquoi n’y a t-il pas d’islamisme actif en Kabylie ?

Résumé :
Bien que la Kabylie fut, au cours des dernières années de la décennie noir, un refuge et parfois, le théâtre d’attentats terroristes islamistes, bien que chaque village est aujourd’hui doté d’une grande mosquée, bien que certains grands noms de l’islamisme radical sont d’origine kabyle, bien qu’on rencontre, ici ou là en Kabylie, des individualités qui prêchent le fondamentalisme religieux ; on ne peut pas parler d’islamisme dans le sens objectif c’est-à-dire collectif du terme. Selon plusieurs sondages qualitatifs dans plusieurs tribus de Kabylie et même ailleurs -dans des villes et des villages arabophones et auprès de différentes couches sociales- on retient une sorte de consensus autour d’un même sentiment qui voit dans la Kabylie une sorte d’endroit où l’islamisme social est plus clément/moins virulent qu’ailleurs. Cette communication cherche à comprendre la réalité de cette exception ainsi que ses fondements sociologiques.

En savoir plus sur le séminaire