Accueil > Actualités > Divers

Les Rendez-vous du Cinéma des Africanistes

Projection – débat

Deux documentaires sur le thème de l’architecture africaine, dans le cadre des « Rendez-vous de la Société des Africanistes ».


- De Feuilles et de Terre. Architectures traditionnelles au Cameroun , réalisé par Dominique Théron, concepteur Haman Mohaman, Producteurs Orstom, ACCT, UNESCO

- La cité labyrinthe au Burkina Faso , réalisé par Jacques Offre, animateur Philippe Simay, production Arté France et Cinétévé

QUAND :
Le jeudi 14 février 2019
18h

OÙ :
Musée du quai Branly –Jacques Chirac
Salle du cinéma

  • De Feuilles et de Terre. Architectures traditionnelles au Cameroun

Synopsis
Depuis la terre mouillée des célèbres cases-obus mousgoum décrites par André Gide, jusqu’aux feuilles savamment agencées des campements des pygmées baka, ce voyage architectural filmé dans les années 1980, du Nord au Sud du Cameroun, nous révèle la diversité et la richesse des arts de construire ancestraux. Habitats de savane ou de forêt, de montagne ou de plaine, palais de chefferie, case du peuple ou simple habitation... ces architectures, aujourd’hui en voie de disparition, sont ancrées dans l’art, l’histoire et la culture de chaque entité ethnique. Ce documentaire, d’une rare beauté, est aussi plein de poésie car André Gide, par des extraits de son Voyage au Congo, nous accompagne dans cette découverte.

Présentateur : Christian Seignobos, géographe, directeur de recherche émérite à l’IRD, auteur de nombreux ouvrages sur le Cameroum, dont sa dernière publication Des mondes oubliés : Carnets d’Afrique, paru en 2017 aux Editions Parenthèses, est un livre sur le bassin du lac Tchad et la vie de ses habitants qui présente plus de 300 dessins à l’encre accompagnés d’un texte érudit.

  • La cité labyrinthe au Burkina Faso

Synopsis
Ce documentaire, réalisé par Jacques Offre et animé par Philippe Simay, pour la série télévisée « Habiter le monde », nous fait découvrir les multiples sens de l’art de construire chez les Kasena, ethnie du sud du Burkina Faso. Dans le village de Tiébélé, siège de la cour royale, l’agencement et la forme des cases de terre, leur construction et leur ornementation, sont des révélateurs des structures sociales et politiques des Kasena. Cette architecture qui perdure est aussi un moyen de transmission de leur identité et de leur mémoire.

Discutant et animateur des débats : Laurent Védrine, Auteur-réalisateur de films documentaires et producteur d’émissions radiophoniques, il a réalisé de nombreux films-documentaires pour ARTE entre autres en 2017 Jean Rouch, cinéaste aventurier.

En savoir plus sur l’événement