Accueil > Actualités > Séminaires

Dynamiques du genre en Afrique

Séance du 14 mars 2019, 10h à 13h
IMAF / site Malher, salle 106, 9 rue Malher, 75004 Paris

- Marième N’Diaye (CNRS, ISP)
Dépénaliser l’avortement au Sénégal : une bataille politique et judiciaire

Résumé :
Au Sénégal, les associations de femmes réunies au sein de la « Task Force pour l’avortement médicalisé » militent pour la reconnaissance du droit à l’avortement tel que défini par le Protocole de Maputo, à savoir « en cas d’agression sexuelle, de viol, d’inceste et lorsque la grossesse met en danger la santé morale et physique de la mère, ou la vie de la mère ou du fœtus » (article 14). Pour vaincre la réticence des pouvoirs publics qui craignent la réaction des forces religieuses, les militantes ont choisi d’investir à la fois le plaidoyer et l’action en justice. Cette double stratégie témoigne d’évolutions significatives dans leurs mobilisations. D’une part, ces femmes issues des élites intellectuelles francophones ont pleinement intégré le référentiel islamique dans leur discours, qui s’est pourtant historiquement construit sur un registre sécularisé. D’autre part, avec le développement des boutiques de droit et l’ouverture d’actions en justice, les militantes tentent de faire du droit un outil utile et concret pour les femmes mais aussi de politiser l’arène judiciaire pour peser sur la décision politique. Si ces nouvelles orientations contribuent à davantage connecter le droit aux préoccupations sociales, le maintien du statu quo au niveau législatif traduit cependant les limites de leur action : la tentative de « genrification de l’islam » (Saint-Lary, 2018) se heurte aux interprétations conservatrices majoritaires et le recours à l’ « arme du droit » (Israël, 2009), exigeant en termes de ressources et de compétences, reste encore marginal au sein du mouvement des femmes.

Textes d’appui :
· Agrikoliansky E. (2010), « 11. Les usages protestataires du droit », in Agrikoliansky E. et al., Penser les mouvements sociaux, La Découverte « Recherches ».
· Bajos N., Ferrand M. (2006), « L’avortement ici et ailleurs. Introduction », Sociétés contemporaines, Vol.1, n°61, p.5-18.
· « Mouvements féministes en Afrique. Entretien avec Fatou Sow » (2012), Revue Tiers Monde, Vol.1, n°1, p. 145-160.

En savoir plus sur le séminaire