Accueil > Actualités > Séminaires

Nouvelles perspectives sur l’histoire du Maghreb (XVIIIe-XXIe siècle)

Séance du 18 avril 2019, 14h à 16h
IMAF, salle de réunion, 2e étage, 96 bd Raspail 75006 Paris

- Marien Gouyon (Anthropologue, Post-doctorant ESO-Angers)
Des migrations homosexuelles hétérotopiques : le cas du Maroc, des Emirats Arabes Unis et de la France

Après avoir terminé mon terrain de doctorat, j’ai conservé des liens avec un certain nombre de Marocains homosexuels rencontrés. Certains ont pris la direction de la France en s’inscrivant dans des parcours migratoires estudiantins, de travail ou encore par l’asile pour orientation sexuelle. Certains ont pris la direction des Emirats Arabes Unis pour travailler et penser une migration ultérieure vers les pays du Nord. Deux nouveaux terrains se sont ouverts et dans lesquels, de nouvelles réalités ont fait leurs apparitions. C’est ainsi, après un terrain au Maroc, un en France et deux aux Emirats Arabes Unis, que je souhaite débattre l’idée selon laquelle un champ migratoire homosexuel hétérotopique serait la présence, dans un espace interdisant la visibilité des homosexualités, d’individus qui circulent, soit à la recherche de droits concernant leurs identités sexuelles, soit pour jouir de ces identités dont les droits sont acquis par l’appartenance à un autre espace. Ce champ migratoire homosexuel hétérotopique ferait alors coexister des réalités et des pratiques qui génèrent une extension des frontières de la « démocratie sexuelle » (Fassin, 2005), idéologie qui situe les libertés sexuelles exclusivement dans les pays du Nord.

Cette extension serait une forme nouvelle de colonisation, instrumentalisant les sexualités, pour étendre les frontières des pays du Nord par les politiques migratoires, tout en produisant une image homophobe des pays dont la religion d’Etat est l’Islam.

En savoir plus sur le séminaire