Home > News > Appels

Les Bétibé dans l’évolution des peuples Akan de Côte d’Ivoire : contexte, parcours et défis

Appel à communications

Argumentaire :
Les Akan sont un conglomérat de peuples vivant principalement sur les territoires des républiques actuelles du Ghana et de la Côte d’Ivoire et qui présentent une forte parenté linguistique, ethnique et culturelle (J.N. Loucou 1984). Les Bétibé communément appelés Eotilé appartiennent au groupement des Akan de Côte d’Ivoire. Ils constituent avec les Alladian, les Ebrié, les Abouré, les Avikam, les Adjukru, les Akyé, les Abbey, les Abidji, les N’Zima, les Essouma, les Krobu, les M’Batto et les Aïzi, le sous-groupe des Akan lagunaires (K.R. Allou 2000). Quoique minoritaire dans l’aire ethnolinguistique akan, le peuple bétibé concentre l’attention de la communauté scientifique dans sa diversité, sans doute en raison de ses origines multiséculaires qui trouvent des explications à la fois dans le mythe et la science. D’une part, le mythe fondateur allègue que depuis les temps immémoriaux, les Bétibé sont sortis des profondeurs de la lagune ɛbɔnɔn (complexe lagunaire Aby-ehy-tendo) pour s’établir sur l’île de Mɔnɔbaha et ses environs avant d’essaimer sur les terres du littoral ivoirien en compagnie de peuples alliés venus de l’actuel Ghana. D’autre part, les recherches archéologiques à défaut d’attribuer le proto-peuplement sur l’île de Nyamoan (6000 ans avant Jésus Christ) aux Bétibé, faute de preuves, relèvent que le second peuplement dont les traces remontent au 12ème siècle de l’ère chrétienne est un peuplement exclusivement bétibé (J. Polet 1988). Ce peuplement ancien a offert aux Bétibé l’opportunité d’offrir l’hospitalité à un grand nombre de peuples qui migraient de l’Est vers l’Ouest à partir du 13ème siècle par le chemin du cordon littoral à la recherche de terres paisibles. Ils sont donc des témoins privilégiés du peuplement des Akan lagunaires de Côte d’Ivoire.
De fait, leur histoire est une ‘‘micro histoire’’ de tous ces peuples akan qui vivent aujourd’hui sur le littoral et les terres intérieures de la Côte d’Ivoire.
L’histoire des Bétibé, c’est aussi les épisodes récurrents d’adversités qui ont jalonné la progression de leur civilisation au fil des siècles. Un fait marquant est sans conteste, l’étiolement de la langue, le bétiné qui est aujourd’hui en voie d’extinction (A.K. Foba 2009). A l’orée du millénaire de l’histoire des Bétibé, la communauté scientifique se propose de faire une analyse de la dynamique des rapports de coexistence entre le peuple bétibé et les autres peuples de l’aire ethnolinguistique akan. Le colloque international est une initiative scientifique de grande envergure qui s’inscrit dans une dynamique de valorisation de l’identité et des archétypes du patrimoine naturel et culturel bétibé. Les contributions attendues porteront, bien évidemment, sur les Bétibé, mais aussi sur les autres peuples de l’aire ethnolinguistique akan. Placé sous le signe de l’interdisciplinarité, l’objet de ce colloque est de mettre en regard les apports, respectifs ou conjoints, de l’histoire, de l’archéologie, de la linguistique, de l’anthropologie, de la sociologie, de la géographie, de la musicologie, de la littérature, de l’économie, de la philosophie, de l’art, de la culture, etc.
La réflexion se voulant globale, le colloque a pour objectif d’ouvrir le débat sur les divers enjeux de la valorisation des langues, des religions et des cultures africaines à l’ère de la mondialisation.
Le comité scientifique donnera la priorité à des critères tels que l’originalité de la contribution, la pertinence scientifique des idées et la clarté rédactionnelle. Les auteurs sont invités à soumettre leurs propositions en relation avec les axes suivants :

Les axes thématiques du colloque :
- Axe 1 : Langues, littérature et religions
- Axe 2 : Histoire, archéologie et anthropologie,
- Axe 3 : Géographie, économie et sociologie
- Axe 4 : Art, philosophie et culture
- Axe 5 : Musicologie, drummologie et textes tambourinés


Soumission des contributions :

Les propositions de communication (titre et résumé de 250 mots) accompagnées d’une brève présentation de l’auteur (Nom, prénoms, institution de rattachement, spécialité) et une courte bibliographie sont à envoyer à l’adresse suivante : ila.ufhb@gmail.com.
Contacts : (225) 57055815 / 01150831


Calendrier :

10 Octobre 2019 : Date limite de la réception des résumés
10 Novembre 2019 : Réponse du comité scientifique
10 Janvier 2020 : Envoi de la communication intégrale
10 Février 2020 : Programme définitif du colloque
04 – 06 Mars 2020 : Tenue du colloque


Frais de participation
:
Les frais de participation individuelle pour les communicants s’élèvent à 30000 frs CFA (environ 46 Euros). Les étudiants (communicants) paient la moitié du coût, soit 15000 frs CFA (environ 23 euros).
Ces frais prennent en charge le livret-programme, les repas de la mi-journée et les pauses-café.


Organisateurs :

ILA (Institut de Linguistique Appliquée), Université Félix Houphouët BOIGNY.
IGT (Institut de Géographie Tropicale), Université Félix Houphouët BOIGNY.
IHAAA (Institut d’Histoire, d’Art et d’Archéologie Africains), Université Félix Houphouët BOIGNY.
ISAD (Institut des Sciences Anthropologiques de Développement), Université Félix Houphouët BOIGNY.

AAC_Colloque-Bétibé