Accueil > Actualités > Appels

Alassane Ouattara : le Technocrate et le Politique

Appel à contributions

Dans le cadre d’un premier colloque d’une série de symposiums sur les acteurs politiques majeurs de Côte d’Ivoire en vue de l’institution d’un Observatoire National de la Vie et du Discours Politiques Ivoiriens (ONVDPI).

Porteurs du projet :
Dr Dorgelès Houessou, Dr Daniel Klao, Dr Nanourougo Coulibaly

Appel à contributions :
Alassane Ouattara est un personnage clé de la politique ivoirienne de ces trente dernières années. Son impact sur la vision du monde de nombreux habitants de la Côte d’Ivoire en a fait un leader incontesté durant toute cette période au sein de sa formation politique et au-delà, à l’échelle nationale. Mais à quelle fin lui dédier un colloque international ? Son parcours politique fait de grâces, de disgrâces et de grâces nouvelles force l’étonnement quand on sait qu’il s’est toujours défendu d’être un « professionnel de la politique » alors que ce tropisme technocrate même lui était reproché par ses adversaires. Son identité nationale parfois mise en doute que n’a-t-il mobilisé comme stratégie pour riposter et résister dans une arène politique alors inconnue du fonctionnaire international qu’il était ? Ses alliances politiques dont on retiendra qu’il a beaucoup appris et tiré le meilleur ne sont-elles pas la preuve que l’apprenti politique d’alors a résolument fini par dépasser ses maitres ?
Aussi, d’emblée porteur d’une idéologie du vivre ensemble (Insiata, 2013) quel bilan faut-il dresser de ce mode de pensée et de gouvernance né de son exclusion continuelle des joutes électorales entre 1995 et 2000 et de la politique de l’ivoirité ? (Zoro-Bi, 2004). Cette philosophie intégrationniste et idéaliste du vivre ensemble aura-t-elle été éprouvée à l’aune de l’exercice de l’exécutif depuis 2011 comme le laisse sous-entendre Miran-Guyon (2017) ? Comment alors et pour quelles raisons doit-on considérer qu’une quelconque mutation conceptuelle régit-elle le vivre ensemble ? Autrement, quels rapports l’homme d’État entretient-il avec le pouvoir judiciaire voire le droit ? (Bovcon, 2014) Particulièrement lors des crises militaro-politique de 1999 (Konaté, 2003) et postélectorale de 2010 ? (Gagnon, 2013).
On l’aura compris, l’histoire de la Côte d’Ivoire depuis trente ans se confond pour partie à l’histoire d’Alassane Ouattara dont l’omniprésence dans le champ politique et médiatique lui aura permis de marquer durablement et d’infléchir au gré de maintes stratégies de communication mobilisées, l’actualité nationale. D’où l’adversité rencontrée par lui avec d’autant plus d’acuité (Houdin, 2015). Cependant, sa double casquette de technocrate et de politique dont il a argué pour se construire un éthos composite de compétence et de puissance, invite à une réflexion sur les discours prononcés et les actions d’envergure entreprises par lui durant son parcours d’homme d’État et d’opposant puis de chef d’État. Au nombre des concepts dont il est porteur et en tant que vision politique, le Rassemblement (Houessou, 2013 & 2014), l’houphouetisme et l’émergence ne manqueront pas de susciter interrogations et analyses non seulement du point de vue de leur considérant programmatique mai aussi en raison des valeurs doxiques qu’ils charrient dans l’imaginaire et les représentations sociales en Côte d’Ivoire. Un exemple évident de la polémique née desdites représentations sociales concerne les arguments en faveur de « Ouattara le bâtisseur » (Diabagaté, 2017) et ceux qui y rétorquent par la boutade : « On ne mange pas les ponts et le goudron » (Akindès , 2017). (...)
Voir doc. attaché

Les articles matriciels des communications devront comporter :
- Un titre,
- des références d’auteur(s) (Nom + prénoms + fonction + institution + adresse mail),
- un résumé de 100 mots
- un premier jet de l’article (12 à 15 pages, Time New Roman, caractère 12, interligne 1,5),
- 5 mots clés,
- l’axe de référence
- une bibliographie indicative.

Les articles sont à envoyer conjointement aux trois adresses suivantes :
coulyna@yahoo.fr
dorgeleshouessou@yahoo.fr
danielklao@yahoo.fr

Date limite : 7 septembre 2019

AAC_Alassane-Ouattara