Accueil > Actualités > Appels

Le Doctorat dans les Suds

Appel à communications, dans le cadre d’un colloque international (en 3 langues : français, anglais, arabe), à Alger, les 15 et 16 juin 2020.



Le contexte : évolution mondiale du doctorat

Le doctorat est en expansion continue dans le monde depuis plusieurs décennies (Cyranovsky et al. 2011). Cette croissance a d’abord concerné essentiellement les pays de l’OCDE mais s’étend maintenant au reste du monde. Certains se sont alors alarmés de la compatibilité de cette formation très avancée, devenue quantitativement importante, avec les besoins d’un marché du travail a priori limité (Gokhberg L, Shmatko N, Auriol, L, 2016). La littérature a, en conséquence, fait écho de préoccupations qualitatives sur la diversification des formations doctorales et des débouchés ainsi que sur les conditions de vie, de travail et de création, affectant ces jeunes chercheurs (Schmitd & Hansson, 2018).
La situation dans les suds est toute autre (Cloete et al. 2014). Récemment, tandis que les effectifs de doctorants tendent à stagner au Nord (OCDE 2014), ils s’accroissent considérablement dans les pays en développement ou émergents (Acosta et Celis 2014). Le besoin de personnel enseignant qualifié dans des institutions d’enseignement supérieur en voie de massification rapide alimente directement cette demande de jeunes docteurs (British Council et DAAD 2018). Les situations diffèrent beaucoup d’un pays à l’autre et selon les régions du monde ainsi que les territoires. Les dynamiques universitaires et les politiques éducatives et scientifiques sont, en effet, liées aux contextes de développement (Teichler et Vessuri 2008)).
La littérature s’est encore peu penchée sur ce qui se passe dans ces pays plus précisément. Pourtant, les enjeux sont énormes. Les premiers tournent autour de questions démographiques : répondre à l’accroissement rapide et massif des catégories jeunes de la population, des personnes titulaires d’un baccalauréat et par conséquent des effectifs étudiants, maintenant et à l’avenir (Meyer et Benguerna 2019). Les seconds enjeux renvoient à la problématique d’un développement durable : réagir à la pression croissante sur les ressources et sur l’environnement, dans des situations complexes où les connaissances sont fortement sollicitées.
Il s’agit de prendre en compte ce contexte renouvelé : mondialisation du doctorat et priorité du développement durable. La formation à la recherche et par la recherche prend un sens nouveau. L’enjeu d’aujourd’hui dépasse celui d’une économie mondiale basée sur la connaissance. Il consiste à former des ressources humaines capables de répondre aux défis des adaptations sociétales multidimensionnelles qui s’imposent, plus qu’à ceux d’une compétitivité internationale dans une perspective de croissance.


Informations pratiques :

Un abstract de 300 mots est requis pour chaque proposition. Le comité scientifique et l’équipe d’organisation réagiront à chacune d’entre elles.
Les résumés des contributions doivent être envoyés aux adresses suivantes :
doctoratsuds@ensm.dz
doctoratsuds@gmail.com


Calendrier :

- Appel à communications : 30 Octobre 2019
- Réception des propositions de communication (abstracts) : 31 décembre 2019
- Réactions du comité scientifique et de l’équipe d’organisation : 31 janvier 2020
- Réception des présentations : 15 avril 2020
- Tenue de la conférence : 15-16 juin 2020


Localisation de la conférence :
Alger (Algérie), Koléa, Ecole Nationale Supérieure de Management.


Certaines participations bénéficieront d’une prise en charge partielle ou totale, selon les besoins et les possibilités.

En savoir plus

AAC_Doc_Var
AAC_Doc_Van
AAC_Doc_VF