Accueil > Actualités > Séminaires

Objets : identification, collecte, restitution

Séminaire de l’IMAF-Aix, « Anthropologie et histoire : dialogues et confrontations ».

mardi 19 novembre 2019, de 14h à 17h
salle Georges Duby
Maison méditerranéenne des sciences de l’homme (MMSH)
Jas-de-Bouffan à Aix-en-Provence

Michèle Coquet (CNRS, IIAC)
« Comment entrer dans la mondialisation sans perdre son âme pour un plat de lentilles ? ». Les questions de la restitution et de la (ré-) appropriation, pensées par quelques artistes et écrivains africains contemporains

La restitution des œuvres enlevées à l’Afrique s’inscrirait dans un processus de ré-ethnicisation, aux inflexions postcoloniales (J.-L. Amselle). Ce processus comprend également les catégorisations et les demandes des Occidentaux envers les artistes africains contemporains – écrivains et plasticiens – suivant lesquelles leurs œuvres devraient rester « africaines ». Nombre d’entre eux cependant refusent tout label « ethnique » et sont engagés dans une réflexion portant sur l’histoire du continent africain, la relation à l’Occident et la fracture coloniale, qu’ils situent dans un discours mondialisé et donc partagé, se construisant volontairement hors des questions identitaires, en détournant les attentes occidentales. Une autre approche de la question de la restitution.

- Bertrand, Romain, 2011. L’histoire à parts égales : récits d’une rencontre Orient-Occident, XVIe-XVIIe siècle, Paris, Seuil
- Jewsiewicki, Bogumil, « Imaginaire collectif des Katangais au temps de la désindustrialisation. Regard du dedans et regard d’en dehors - La photographie de Sammy Baloji et le rap de Baloji Tshiani », Cahiers d’études africaines, 198-199-200, 2010
- Kasfir, Sydney, L. Contemporary African Art, London, Thames &Hudson, 1999
- Konaté, Yacouba, « Pourquoi certains artistes d’Afrique récusent-ils le label d’artiste africain ? », Art contemporain africain et nouvelles identités, in Dak’art 2002 57e Biennale d’Art Contemporain (Dakar, La biennale des arts, 2002), p. 135–138.
– « Faire ou ne pas faire nègre. Pour une critique d’art démasquée », Histoire de 50 ans de l’Association Internationale des critiques d’Art/AICA, Éd. Aica Press, Paris, 2002, p. 65–72.
- Mabanckou, Alain, Leçon inaugurale d’Alain Mabanckou –​ Lettres noires : des ténèbres à la lumière,17 mars 2016
- Vidal, Denis, « Anish Kapoor et ses interprètes-De la mondialisation de l’art contemporain à une nouvelle figure de l’artiste universel », Revue européenne des migrations internationales, 2009

Claire Bosc-Tiesse (CNRS, IMAF / INHA)
Le cartel des arts : dénominations et assignations des objets éthiopiens

Voir le programme général du séminaire.