Accueil > Actualités > Séminaires

Entre évitement et alliance : formes mineures du divin en Afrique (et ailleurs)

Séance du 4 décembre 2019, de 14h à 17h, ANNULÉE ET REPORTÉE AU 29 AVRIL 2020
EPHE, salle AS1_33, 54 bd Raspail, 75006 Paris

  • Formes mineures du divin en Afrique

Imaginaire et croyances, le cas des Gbaya d’Afrique centrale

- Paulette Roulon-Doko (CNRS LLACAN)

Textes d’appui :
- Roulon-Doko, P., 2017, « L’adresse annuelle aux ancêtres chez les Gbaya de Centrafrique », in Guitard, É. et W. van Beek (éd.), Rites et religions dans le bassin du lac Tchad, Paris, Karthala.
- Roulon-Doko, P., 2013, « Sous le regard des ancêtres…chez les Gbaya ’bodoe de Centrafrique », in Verdier R., N. Kalnoky et S. Kerneis (éd.), Les Justices de l’invisible, Paris, l’Harmattan 463-478.

Lectures supplémentaires :
- Roulon, P. et R. Doko, 1987, « Entre la vie et la mort : la parole des oiseaux », Journal de la société des africanistes « Les voix de la parole », 57(1-2) : 175-206.
- Roulon, P., 1981, Rites de fécondité chez les Gbaya kara, in G. Calame-Griaule (éd.), Itinérances...en pays peul et ailleurs, mélanges à la mémoire de Pierre-Francis Lacroix, Tome II, Paris, Société des Africanistes : 355-377.
- Calame, C.,1991. “Mythe” et “rite” en Grèce : des catégories indigènes ? Kernos 4 :179-204.
- Evans-Pritchard, E. E., 1965, La Religion des primitifs à travers les théories des anthropologues, Paris, Petite Bibliothèque Payot.
- Surgy, Albert de, 1975, Le « culte des ancêtres » en pays evhé », Systèmes de pensée en Afrique Noire : 105-128.

En savoir plus sur le séminaire