Accueil > Actualités > Rencontres

Le Hirak algérien : analyse et perspectives

  • Rencontre avec :
    - Akram Belkaid, journaliste au Monde diplomatique
    &
    - Abdou Semmar, journaliste à Algérie-part.


QUAND :

Le 9 décembre 2019
11h à 13h

OÙ :
Campus Condorcet, RCI 3
Bâtiment RECHERCHE SUD
Salle 3.122, 3e étage
5, cours des Humanités
93322 Aubervilliers cedex


Argument :

Le 22 février 2019, L’Algérie a été marquée par le déclenchement d’un grand mouvement populaire de contestation désigné par le « Hirak ». Des millions d’algériens sont sortis en masse dans les rues réclamant le changement du régime. Ce Mouvement populaire dans sa quête d’une Algérie libérée des féodalités politiques est ainsi fondé à réclamer la rénovation de l’Etat et de ses institutions.
Après neuf mois de mobilisation, le “Hirak” ne faiblit pas mais, bien au contraire, les manifestations se poursuivent avec comme mot d’ordre, le refus massif d’une élection présidentielle que le pouvoir organise le 12 décembre pour imposer un successeur à Bouteflika et cela après les deux reports du scrutin présidentiel du 18 avril et du 4 juillet .
Cette rencontre sera axée sur les perspectives politiques réelles de ce mouvement de contestation et tentera de répondre à une série de questions : Le réveil du peuple algérien pour plus de liberté et de souveraineté ne s’inscrit-il pas dans un mouvement global de contestation dans le monde ? Sommes -nous réellement proche du changement démocratique en Algérie ? Le régime algérien est-il sur le point de l’effondrement ? Est-il possible de structurer politiquement le "Hirak" ? Comment peut-on assurer la mise en place d’une transition démocratique sans heurts ?

Akram Belkaid, journaliste au Monde diplomatique, collabore avec le site Orient XXI ainsi qu’avec Afrique magazine et Afrique Méditerranée Business. Il est aussi chroniqueur au Quotidien d’Oran.

Abdou Semmar, journaliste sur le site Algérie-part et ancien journaliste de la chaîne Amel Tv. Emprisonné en 2018 par le régime algérien en raison de ses prises de position politique.

Cette rencontre sera animée par Nabil Mati, doctorant à l’EHESS et responsable associatif. Il travaille actuellement sur les relations du pouvoir algérien avec les partis islamistes.