IMAF - Institut des mondes africains


Accueil > Actualités > Rencontres

Manuscrits chrétiens et islamiques d’Éthiopie : une approche comparative (XIIe-XXe siècle)

Journées d’études internationales des 12 et 13 décembre 2014

Organisées par :
Claire Bosc-Tiessé (CNRS, Institut des Mondes Africains, Paris) et Anne Regourd (CNRS, “Proche-Orient – Caucase”, Paris)

Lieu :
Salle des Commissions, site Richelieu / BNF
5, rue Vivienne
75 002 Paris

L’Éthiopie a vu depuis le premier millénaire de notre ère le développement de deux cultures du livre manuscrit qui semblent avoir évolué séparément sur des territoires géo-politiques longtemps distincts, au service de religions et d’administrations différentes. Ces cultures manuscrites chrétiennes et islamiques se sont aussi développées dans des langues et des écritures variées qui ont compartimenté les recherches sur le sujet. Si l’historiographie des manuscrits chrétiens est déjà bien ancrée, les manuscrits islamiques, qu’ils soient en langue et écriture arabe ou en langues locales et écriture arabe (‘ağamī), ont jusqu’à présent été très peu étudiés. Toutefois, alors que se structurent aujourd’hui les études sur le manuscrit éthiopien tant islamique que chrétien, doit de même se renouveler l’interrogation sur les points de contacts de ces histoires des livres, qu’ils se soient produits en Éthiopie ou qu’ils soient à chercher dans les échanges entre l’Éthiopie et d’autres pays environnants, tels l’Égypte, le Soudan et jusqu’en Afrique de l’Ouest, ou bien qu’ils soient situés à l’est, tels le Yémen ou l’Inde, lorsqu’ils ont laissé leur empreinte dans les textes ou dans différents aspects du livre manuscrit. On peut aussi s’interroger sur l’apport d’autres traditions et pratiques manuscrites qui ont existé dans ce même espace.

Ces journées ont donc pour ambition de poser les bases d’une comparaison entre codex manuscrits chrétiens et islamiques non seulement considérés pour les textes, les savoirs et traditions qu’ils conservent et véhiculent, mais surtout comme des objets ayant des caractéristiques différentes et relevant de savoir-faire spécifiques. Les contributions exploreront les différents moments de l’histoire de ces livres en privilégiant les points qui permettent une réflexion comparative comme la production, la fonction et l’usage des livres.

Programme-Manuscrits d’Éthiopie