Accueil > Actualités > Séminaires

Pour une anthropologie critique des religions et du genre en Afrique : doctrines, discours et pratiques

Séance du 7 janvier 2015, 15h à 17h
Site Raspail / IMAF, salle de réunion, 2e étage, 96 bd Raspail 75006 Paris

- Danielle Jonckers (GSRL/ULB)
Dynamiques religieuses et questions de genre au Mali. Bamanaya, associations islamiques et réformes du code de la famille.

Résumé :
Les changements des représentations et des rapports de genre seront abordés en tenant compte des différents contextes sociopolitiques et religieux ainsi que des relations d’enquêtes au cours desquelles l’identité, le genre, la religion et l’âge de l’anthropologue peuvent être modifiés.
La Bamanaya confère aux pratiques sacrificielles, réservées aux hommes, le pouvoir de l’enfantement et interdit aux femmes la possession d’autels sacrificiels et l’accès à la connaissance.
Les femmes et les jeunes, ont été les protagonistes de l’insurrection de 1991 qui n’avait rien de religieux et qui a permis l’instauration d’une démocratie laïque où se sont développées des milliers d’associations majoritairement non religieuses ainsi que des associations islamiques. Ils accèdent par celles-ci au savoir religieux et à l’éducation.
Depuis 2002, les femmes ont fait un usage stratégique du droit musulman pour s’opposer à la réforme du code de la famille. Leurs revendications ont finalement été prises en compte et le code aménagé promulgué en 2012. Les adhérentes des associations musulmanes adoptent des tenues vestimentaires couvrantes. Leurs attitudes correspondent à un idéal d’autonomie et d’émancipation. Elles résisteront d’ailleurs en 2012 à l’imposition violente de telles tenues par les islamistes armés.

En savoir plus sur le séminaire