IMAF - Institut des mondes africains


Accueil > Actualités > Soutenances

La marchandisation des enfants au Burkina Faso : trafic, traite et exploitation

Soutenance de thèse de Sabine, Léa, Sien, So Some
Cotutelle, directeurs de thèse : Doris Bonnet et Amadé Badini
Le 25 novembre 2015 à 13h, salle de réunion de l’IMAF, 2e étage, 96 bd Raspail 75006 Paris

Jury :
- Amadé Badini, Université de Ouagadougou (Burkina Faso)
- Rémy Bazenguissa, EHESS
- Doris Bonnet, IRD
- Odile Journet-Diallo
- Laurence Pourchez, INALCO
- Joséphine Wouango, université de Reading (UK)

Résumé :
Le Burkina Faso connaît depuis les années 1990-2000 l’intensification d’un phénomène de marchandisation des enfants qualifié selon les acteurs sociaux de trafic, traite et/ou exploitation. Dans certains cas, il s’agit d’enfants victimes de réseaux de trafiquants humains (burkinabè et de la sous-région) à des fins économiques (exploitation dans les cultures agricoles ou dans le secteur minier) ou d’exploitations sexuelles (notamment dans le marché de la prostitution). Dans d’autres cas, les enfants sont mis au travail par quelques familles locales socialement privilégiées dans le cadre d’emplois de maisons ou d’emplois agricoles ou encore de l’élevage. Cette situation est liée à des raisons historiques, sociologiques et économiques qui concernent principalement les familles rurales en très grande pauvreté. Dans tous les cas, les organismes internationaux (BIT, UNICEF, etc.) se réfèrent aux notions de « trafic » et de « traite » pour mieux circonscrire le phénomène. L’étude menée dans le cadre de cette thèse a privilégié la notion de « marchandisation » de l’enfant.
L’objectif majeur de cette thèse est, d’une part, d’appréhender le vécu et la prise en charge des enfants victimes de ces situations. D’autre part, d’identifier les raisons qui conduisent des enfants et même des parents à se tourner vers ces personnes, alors qu’elles sont supposées les aider à sortir de la misère. En outre, l’étude s’est consacrée à analyser le processus de réinsertion familiale et sociale des enfants tel qu’il est conduit par l’Etat et/ou les Organisations Non Gouvernementales, en référence aux législations internationale et nationale des droits de l’enfant.

Mots clés :
Marchandisation, enfant, trafic, traite, exploitation, droit des enfants, travail des enfants.