IMAF - Institut des mondes africains


Accueil > Publications > Ouvrages

Gitega capitale du Burundi. Une ville du Far West en Afrique orientale allemande (1912-1916)

Jean-Pierre Chrétien, Karthala, Collection "Hommes et sociétés", octobre 2015, 264 p.

En 1912 les colonisateurs allemands, présents au Burundi depuis 1896, fondent au centre du pays une nouvelle ville, Gitega, destinée à en devenir la capitale. Quatre ans après, la Guerre mondiale les force à abandonner ce chantier aux conquérants belges venus du Congo.

Gitega offre un exemple de création ex nihilo d’une ville à vocation administrative et commerciale. A partir des archives coloniales et des témoignages de vieux Burundais, cette histoire a pu être reconstituée au ras du sol : le choix du site sur un plateau herbeux, la difficile collecte des matériaux et le recrutement d’une main-d’oeuvre, le désarroi de la population locale face aux nouvelles disciplines et les calculs de ses chefs, le lancement du commerce dans une région où la monnaie était quasi absente, l’ébauche d’une scolarisation.

Gitega, de 1912 à 1916, est comme un microcosme de la logique coloniale, avec sa brutalité et ses ouvertures. Par-delà tout exotisme, cette situation à l’ouest de l’Afrique orientale allemande évoque aussi celle du Far West américain à la même époque. On y retrouve les agents d’un ordre impérial en construction sur le terrain, mais aussi les jeux d’aventuriers de toutes origines (ici asiatiques et africaines), habituels dans les situations porteuses de nouvelles frontières économiques et culturelles.

Jean-Pierre Chrétien , historien, a mené des recherches au Burundi depuis une cinquantaine d’années et publié de nombreux ouvrages sur la région des Grands lacs. Il est directeur de recherche émérite au CNRS, dans le cadre de l’IMAF et associé au LAM.