Accueil > Annuaire

CERIANA MAYNERI Andrea

Anthropologue, chargé de recherche au CNRS
Membre du site Aubervilliers de l’IMAF
Contact
Publications accessibles sur :
https://cnrs.academia.edu/AndreaCerianaMayneri

Thèmes de recherche

 Sorcellerie et violence (Centrafrique, Tchad)
 Mouvements prophétiques (Centrafrique)
 Anthropologie historique de l’entreprise missionnaire (Centrafrique)

Terrains

 Centrafrique
 Tchad
 Archives

Séminaires

 2015/2017 séminaire EHESS-Paris Savoirs ethnographiques et ethnographie des savoirs en Afrique, avec Franck Beuvier.

Programmes et Équipes de recherche

 2020-2021 : Fonds de la recherche de l’EHESS, « Anthropologie d’un musée en déshérence : de quelques usages du passé à Bangui (Centrafrique) ».
 2015-2016 : Bourse postdoctorale du département de la Recherche et de l’Enseignement du musée du quai Branly.
 2014 : Bourse postdoctorale Fernand Braudel/International Fellowships for Experienced Researchers. Accueilli par la FMSH et à l’EHESS (LAHIC), Paris.
 2012-2016 : Membre du programme ANR-EInSA « L’État et les institutions face à la sorcellerie dans l’Afrique contemporaine. Violence, justice et droits de l’Homme », http://einsa.hypotheses.org
 2011-2013 : Bourse postdoctorale Marie Curie/COFUND de l’Académie Louvain. Accueilli au LAAP, Laboratoire d’anthropologie prospective de l’Université de Louvain-la-Neuve (Belgique).
 2006-2011 : Membre du programme ANR SYSAV « Système de savoirs et d’apprentissage en Afrique ».
- Depuis 2007 : Membre de la « Mission ethnologique italienne en Afrique sub-saharienne », coordonnée par M. Roberto Beneduce (Université de Turin, département d’Anthropologie), avec le soutien du Ministère des affaires étrangères italien http://www.africasubsahariana.unito.it
- 2007 : Membre du programme de recherche « Patrimoine esthétique et artistique centrafricain », avec le soutien de l’UNESCO, sur requête nationale centrafricaine.
 2005-2006 : Bourse d’accompagnement pour thèses en cotutelle de Université franco-italienne : « Programme Vinci ».

Publications

Ouvrages et direction d’ouvrages
 2017, Entre errances et silences. Ethnographier des souffrances et des violences ordinaires (dir.), Louvain, Academia.
 2014, Sorcellerie et prophétisme en Centrafrique. L’imaginaire de la dépossession en pays banda, Paris, Karthala, 264 p.

Chapitres d’ouvrages
 2019, « Situation missionnaire et travail ethnographique en Oubangui-Chari : les débuts (1906-1908) », in P. Valsecchi (dir.) Persona, transcendenza e poteri in Africa/Person, Transcendence, Powers in Africa, Milano, Biblioteca Ambrosiana (coll. « Africana Ambrosiana » n. 2), 2019, p. 63-82.
 2017, « ‘I went out into the street… and now I fight for my life’. Street children and witchcraft accusations in Bangui (Central African Republic) », in Mariano Pavanello (Ed.), Perspectives on African Witchcraft, Routledge.


 2016, « Sorcellerie et expérience du temps. Notes à partir du terrain centrafricain », in Séraphin G. (Éd.), Religion, guérison et forces occultes en Afrique. Le regard du jésuite Éric de Rosny, Paris-Yaoundé, Karthala-PUCAC, pp. 185-196.
 2015, « Une ethnographie des enfants de rues à Bangui (Centrafrique) », in Fancello S. (éd.), Penser la sorcellerie en Afrique, Paris, Hermann, pp. 159-183.
 2015, « Un problème de reconnaissance, une provocation épistémologique : l’apprentissage de la médecine conventionnelle en République centrafricaine », in Moity-Maïzi P. (éd.), Savoirs et reconnaissance dans les sociétés africaines globalisées, Paris, Karthala (à paraître).
 2013, « Insicurezza, paura, mimesi tra colonia e postcolonia : l’incontro con l’Altro nell’immaginario della stregoneria in Repubblica Centrafricana », in Vargas A. C., González Díez J., Pratesi S. (éds.), (In)Sicurezze. Sguardi sul mondo neoliberale fra antropologia, sociologia e studi politici, Aprilia, Edizioni Novalogos, pp.219-258.
 2012, « Du pouvoir des fétiches et de sa réversibilité : la violence de la lutte anti-sorcellerie chez les Banda de Centrafrique », in Martinelli B., Bouju J. (éd.), Sorcellerie et violence en Afrique, Paris, Karthala, pp. 233-258.
 2008, « Sospetti e accuse di stregoneria tra i Banda della Repubblica Centrafricana », in Beneduce R. (éd.), Poteri e identità in Africa subsahariana, Napoli, Liguori Editore, pp. 177-201.
 2007, « La statuaire Banda. État des lieux et patrimoine », in Martinelli B. (éd.), Patrimoine esthétique et artistique centrafricain, Bangui, UNESCO, pp. 135-156.

Articles dans des revues à comité de lecture
 2018, avec Gervais Ngovon « Une justice d’exception en Centrafrique. Réflexions sur le droit et l’anthropologie face à la pénalisation de la sorcellerie », Journal des Africanistes, n° 88, 2, p. 100-128.
 2018, « Les impasses de la transe à l’école. Violence de genre, religion et protestation à N’Djamena », Cahiers d’études africaines, n°231-232, pp. 881-911.
 2018, « Agonie, perte ou renouveau d’une esthétique oubanguienne ? À propos de certains artefacts anciens et de leurs avatars récents en Centrafrique », Images Re-vues, n°15, https://journals.openedition.org/imagesrevues/5119.
 2014, « La Centrafrique, de la rébellion Séléka aux groupes anti-balaka (2012-2014). Usages de la violence, schème persécutif et traitement médiatique du conflit », Politique africaine, n°134, pp.179-193.
 2014, « Sorcellerie et violence épistémologique en République centrafricaine », L’Homme, n°211, pp.75-96.
 2014, « Ngoutidé « l’illuminé de Lioua ». Destruction de fétiches et représentations de la sorcellerie en Centrafrique », Cahiers d’études africaines, n°215, pp.739-768.
 2013, « Il conflitto in Centrafrica (2013-2014) tra violenza, coscienza persecutiva e spettacolarizzazione della morte », Afriche e Orienti, n°3-4/2013.
 2012, « Soigner, guérir, convertir. Les étudiants en médecine de Bangui (République centrafricaine) et leur rapport à la médecine traditionnelle : une analyse du discours », Psychopathologie africaine, XXXV (3), 2009-2010, pp. 277-308.

Comptes rendus

 Patrice Yengo, Les mutations sorcières dans le bassin du Congo. Du ventre et de sa politique, Paris, Karthala, 2016 : in « Archives des sciences sociales des religions – Bulletin bibliographique », n°184, octobre-décembre 2018.
 Augustin Emane, Docteur Schweitzer, une icône africaine, Paris, Fayard, 2013 : in « Cahiers d’Études africaines », LVI (1-2), n°221-22, 2016, p. 411-413.
 Joël Noret, Deuil et funérailles dans le Bénin méridional. Enterrer à tout prix, Bruxelles, Éditions de l’ULB, 2010 : in « Recherches sociologiques et anthropologiques », vol. 43, n°1, 2012, p. 169-171.
 Josiane Massard-Vincent, Sylvaine Camelin, Christine Jungen (dir.) Portraits. Esquisses anthropologiques, Paris, Éditions Petra, 2011 : in « Recherches sociologiques et anthropologiques », vol. 43, n°1, 2012, p. 168-169.

Autres publications

 2018, avec Marie Goupy, entrée « Guerre et violence », Dictionnaire de l’humain édité par Albert Piette et Jean-Michel Salanskis avec la collaboration d’Anne Raulin et Isabelle Rivoal, Presses Universitaires de Paris Nanterre, 2018, p. 205-211.
 2014, « ‘Cannibalism’ and Power : Violence, Mass Media, and the Conflict in the Central African Republic », Cultural Anthropology, Hot Spot on the Central African Republic, on-line <http://culanth.org/fieldsights/543-...> .
 2014, « Centrafrica a mano armata », il Manifesto, le 31 janvier.
 2013, « La Centrafrique livrée au chaos et à la violence de la Séléka », MondAfrique, 5 décembre.