Home > News > Divers

Les « Rendez-vous de la Société des Africanistes »

Projection – débat en présence du réalisateur

Dans le cadre des Rendez-vous du Cinéma des Africanistes, La Société des Africanistes est heureuse d’accueillir l’anthropologue et cinéaste Lisbet Holtedahl pour la présentation de deux de ses films documentaires tournés au Cameroun.


QUAND :

Le jeudi 3 octobre 2019
18h00, (double projection)

OÙ :

Musée du quai Branly –Jacques Chirac
37 Quai Branly, 75007 Paris
Salle du cinéma

Entrée libre


LE DERNIER DES SULTANS ?

Auteure-réalisatrice : Lisbet HOLTEDAHL
Co-réalisateur : Jon JERSTAD
Production : Denis Whyte Films and Madame Lisbet Films
1993, 49 mn

Synopsis :
1992, le Sultan Issa Maïgari Yaya* du lamidat de N’Gaoundéré (région de l’Adamaoua, nord du Cameroun) est un leader politique et religieux traditionnel qui lutte pour garder son pouvoir et le respect de la population locale à la lumière des transformations sociopolitiques rapides et violentes qui se déroulent dans son pays. Comment peut-il garder ses prérogatives, la confiance de sa cour et de la population locale tout en s’inclinant devant les autorités centrales et répondre aux souhaits du Président ? Ses serviteurs, ses griots, ses épouses et ses concubines sont tous à la recherche de solutions diverses pour mieux faire face à ce nouveau contexte !

*(n.r. Le Lamido Issa Maïgari Yaya, fils de Mohamadou Abbo, fut investi le 1er mai 1973 et mourut le 20 février 1997. Son fils, Mohamadou Hayatou, investi Lamido en 1997 est toujours au pouvoir.)


ATTENDONS LA FÊTE

Auteure-réalisatrice : Lisbet HOLTEDAHL
Production : Madame Lisbet Films
2018, 25 mn

Synopsis :
Filmé en 1984 pendant le ramadan à N’Gaoundéré, au nord du Cameroun, le documentaire raconte la vie quotidienne de Zeinabou, une femme peule. Une atmosphère joyeuse et détendue accompagne le déroulement des activités de ce jour de fête, donnant un aperçu des interactions informelles entre la protagoniste, son mari, ses enfants et ses voisins.


À propos de la réalisatrice :
Lisbet Holtedahl, anthropologue et cinéaste, est professeur émérite à l’université de Tromsø en Norvège où elle a créé le Département d’anthropologie visuelle, Visual Cultural Studies qui, depuis sa création, a réalisé plus de 200 films.
Après des études d’art et d’anthropologie sociale à l’université d’Oslo, Lisbet, encouragée par Jean Rouch, se rend en 1969 dans le sud-est du Niger pour y effectuer son premier terrain de recherche. Mais, c’est le Cameroun qui, depuis 1982, deviendra son terrain privilégié. C’est à N’Gaoundéré, dans la région de l’Adamaoua au nord du pays, qu’elle réalise de nombreux documentaires ethnographiques sur les femmes peules (Épouses, Attendons la fête), sur l’éducation et la religion (Ce qu’ils apprendront, vaut-il ce qu’ils oublieront ? Moi, un Mbororo, Quatre femmes et un marabout), et sur « le pouvoir » (Le dernier des Sultans ? Le château). Ces films sont des témoignages de l’impact significatif des changements socio-politiques du Cameroun sur la vie traditionnelle.