Accueil > Annuaire

BEUVIER Franck

Chargé de recherche au CNRS, section 38
Membre du site Aubervilliers de l’IMAF
Discipline : Anthropologie
Contact

Thèmes de recherche

 Anthropologie et histoire de l’institution de la culture au Cameroun
 Associationnisme et histoire des paradigmes religieux en Afrique
 Anthropologie et histoire de la présence européenne sur les côtes du Cameroun (XIXe siècle)
 Archives et anthropologie historique de la production des catégories culturelles en colonie

Terrain

 Cameroun

Publications

Ouvrages
 2014, Danser les funérailles. Associations et lieux de pouvoir au Cameroun, Paris, Éditions de l’EHESS (coll. « En temps & lieux », n°56), 304 p.

Direction de numéro thématique
 2019 « Précieux », avec Marc Abélès, Gradhiva, 30.

Articles dans des revues à comité de lecture
 2023, « Hector et Mokasse, ou la double nature de l’homme. Affinités suspectes et rumeurs de sorcellerie au XIXe siècle (mont Cameroun, 1840-1890) », Journal des africanistes, 92(2), pp. 136-172.
 2023, « Fable primitiviste. À propos de l’exposition Sur la route des chefferies », Politique africaine, n°167, pp. 141-158.
 2021, « La côte du Cameroun et ses mondes imaginaires. Chronique d’une barbarie annoncée (XVIIe-XIXe siècles), Journal des Africanistes, 91(1), pp. 6-37 (parution 2022).
 2021, « Le sacrifice du Christ. Révélation et rédemption au Cameroun (1843-1844) », Journal des Africanistes, 91(2), pp. 172-200 (parution 2022).
 2020, « La figure du ″cadet″ Grassfields. Contribution à l’histoire d’un concept anthropologique », Cahiers d’études africaines, 237, pp. 31-61.
 2019, « La fabrique du précieux. Introduction », avec M. Abélès, Gradhiva, 30, pp. 10-30.

 2019, « Préciosité des biens coutumiers au Cameroun. Entretien avec Honoré Tchatchouang Ngoupeyou », Gradhiva, 30, pp. 110-127.
 2019, « Le "roi-prêtre" n’existe (peut-être) pas. Christianisme et royauté sacrée dans les Grassfields (Cameroun) », L’Homme, 230, pp. 71-104.
 2018, « Sur les traces du kemsi. Divination au nom de dieu, médecine missionnaire et naissance des prophétismes (Grassfields, Cameroun) », Archives de sciences sociales des religions, 183, pp. 263-286.
 2018, « Insaisissable sorcellerie. Législation, compétence et pratique au Cameroun (1916-1959), Cahiers d’études africaines, 231-232, pp. 593-621.
 2018, « La malédiction du catéchiste. Bernard Ngou ou le récit caché de la genèse », Socio- Anthropologie, 37, pp. 13-26.
 2016, « Création et tradition. Histoire d’une idéologie de l’art au Cameroun », Gradhiva, 24, pp. 136- 163.
 2009, « Le dessin d’enfant exposé, 1890-1915. Art de l’enfance et essence de l’art », Gradhiva, 9, pp. 102-125.
 2006, « Wauja : la danse des grands masques amazoniens. Chronique d’un événement », Gradhiva, 4 (nouvelle. Ed.), pp. 115-122.
 2003, « Une muséologie critique des objets exotiques. Autour de l’exposition "Le musée cannibale" », Gradhiva, 33, pp. 119-124.
 1999, « Le musée en trompe l’œil : représentation et authenticité », Journal des Africanistes, 69 (1), pp.105-132.

Articles dans des revues à comité éditorial
 2023, « Biens royaux. Anthropologie et histoire de l’institution bamiléké du trésor », dossier « Objets et patrimoines des Grassfields » coordonné par Honoré Tchatchouang Ngoupeyou, Trouble dans les collections, 5. https://troublesdanslescollections.fr/2023/04/06/4313/

Chapitres d’ouvrages
 2024, « Notre-Dame se consume. Les 24 Heures du Monde ou les valeurs de l’émotion », in Nathalie Heinich (dir.), Notre-Dame des valeurs. Retour sur une émotion patrimoniale, Paris, PUF : 15-39.
 2024, « Donner n’est pas gratuit. Des dons controversés », avec Nathalie Heinich, in Nathalie Heinich (dir.), Notre-Dame des valeurs. Retour sur une émotion patrimoniale, Paris, PUF : 133-158.

Activités éditoriales
 2024- Corédacteur en chef du Journal des Africanistes.
 2022- Membre du comité de rédaction du Journal des Africanistes.

Séminaires et atelier de recherche
 2022-2024 Co-responsable du séminaire de laboratoire (IMAf), avec Violaine Tisseau, Altaïr Despres et Gaetano Ciarcia.
 2018-2019 Responsable du séminaire de laboratoire (IIAC).

 2017-2018 Animation avec Marc Abélès du collectif de recherche « La ronde des biens précieux ». 

 2016-2018 Co-responsable du séminaire de laboratoire, IIAC, avec S. Wahnich et E. Ribert.
 2013-2014 Co-responsable du séminaire de laboratoire (IIAC, axe 2) : Anthropologie de l’institution de la culture, avec D. Fabre et A. Mary.

Enseignements
 2015-2017 Co-responsable du séminaire « Savoirs ethnographiques et ethnographie des savoirs en Afrique », séminaire de formation M1 et M2 (EHESS, Paris I), avec A. Ceriana Mayneri.

 2014-2015 Co-responsable du séminaire « Ethnographie des regards, ethnographie des savoirs », séminaire de formation M1 et M2 (EHESS, ED 286), avec Y. Moreau.


Organisation de journées d’études
 2019, « Épistémologies de l’anthropologie du contemporain », avec S. Wahnich et C. Laurière, Paris, EHESS, 17-18 janvier.
 2018, « La ronde (sacrée) des biens précieux », avec M. Abélès, Paris, Collège d’études mondiales, 31 mai.

Rapports et évaluations
 2016, IIAC – Dossier d’auto-évaluation de l’unité (2012-2016), contractualisation vague D : 2019- 2022, avec S. Wahnich.
 2012, IIAC – Résultats et auto-évaluation de l’unité (2007-2012), contractualisation vague D : 2014- 2018, avec C. Fischler et D. Fabre.
 2012, IIAC – Projet scientifique 2014-2018, Parties I et 2 avec C. Fischler et D. Fabre.

 2009, L’anthropologie en Chine, bilan du congrès et perspectives, The 16e IUAES World Congress « Humanity, Development and Cultural Diversity » (Kumming 27-31 juillet 2009), rapport de mission pour le directeur adjoint scientifique, section 38, InSHS.

 2009, Bilan des actions de recherche et de valorisation 2001-2009, IIAC-LAHIC / DAPA-Mission Ethnologie / DRAC / Collectivités territoriales, rapport pour le CNRS et le Ministère de la culture et de la communication, 178 p.


Parcours de recherche
J’ai commencé mes recherches dans les domaines de l’anthropologie de l’art et des médiations muséographiques, avant de me tourner vers l’analyse de la production de la valeur culturelle et religieuse dans le cadre de ma thèse, à partir de l’ethnographie des associations culturelles de danse traditionnelle animées par des « jeunes » dans la région de l’ouest du Cameroun, région des chefferies Bamiléké. L’approche croisée du tissu associatif et confrérique, caractéristique de l’institution de la chefferie, m’a permis de ré-envisager, dans la longue durée, la nature des espaces politiques et des lieux du pouvoir dans le cas présent. Mes recherches actuelles relèvent d’une anthropologie historique des modèles et des valeurs qui donnent corps à cette institution, suivant une démarche associant analyse des situations coloniales, postcoloniales et contemporaines, et analyse des savoirs ethnographiques et savants successivement constitués.