Accueil > Actualités > Séminaires

Monuments et documents de l’Afrique ancienne : recherches en cours en histoire, histoire de l’art et archéologie

Séance du 5 février 2020, de 9h30 à 12h30
INHA, Salle Vasari

- Michel Tuchscherer (Aix-Marseille Université, Institut d’Etudes et de Recherches sur les Mondes Arabes et Musulmans),
« Café et caféiers entre Ethiopie, Yémen et Egypte, une histoire encore fragmentaire à revisiter »

C’est sans doute dans les forêts primaires des montagnes du sud de l’Ethiopie que des hommes se mirent à consommer les fèves cueillies sur des caféiers qui y poussent à l’état naturel. Quand, comment, dans quels buts ? Nous n’en savons pas grand-chose jusqu’à présent. La culture du caféier fut développée au Yémen, sans doute vers le milieu du XVIe siècle et les réseaux musulmans liant le Yémen à la Corne de l’Afrique jouèrent un rôle déterminant dans l’introduction de la consommation du café et de la culture du caféier. Mais les rares sources, écrites et exclusivement en arabe, ou matérielles et se limitant pour l’instant à des tessons de céramiques, restent très fragmentaires. L’étape ultérieure, celle de la diffusion du café dans l’ensemble de l’Empire ottoman à partir de l’Egypte au cours du XVIe siècle, est en revanche plus amplement documentée. De nouvelles recherches, élargies à des domaines peu explorés jusqu’à présent tels que l’archéologie, l’ethnologie et la botanique, permettraient sans doute d’apporter de nouveaux éléments à la première histoire du café.

En savoir plus sur le séminaire