Home > News > Appels

Les théories du complot en contexte africain. Discours, pratiques et résonances des conspirationnismes

Appel à contributions


Argumentaire :

Le conspirationnisme ou « théories du complot » vise à attribuer à des « mains obscures » ou à « des lobbys puissants », à la réputation sulfureuse « l’origine d’un évènement choquant et/ou dramatique (catastrophe naturelle, accident industriel, crise économique, mort d’une personnalité, attentat, révolution...) » (Reichstadt, 2015 : 2). Les « théories du complot » se développent donc contre les versions officielles, celles de l’élite et de l’establishment, celles des politiques et de leurs médias. Autrement dit, « une théorie du complot consiste par conséquent en un récit « alternatif » qui prétend bouleverser de manière significative la connaissance que nous avons d’un événement » (Ibid.). Elle a donc partie liée avec la crise de confiance qui accentue la fracture entre gouvernants et gouvernés. C’en est même la première cause puisqu’elle revendique une posture révolutionnaire envers et contre les politiques de dissimulation dont les dirigeants sont jugés coutumiers et dont les formules « secret d’État » ou « raison d’État » ont, de longue date, conceptualisé l’ancrage praxistique.
(...)


Modalités de soumission :

Les propositions de contribution devront comporter les informations suivantes :
- Nom(s) et prénom(s) du/des auteur(s) ;
- Institution de rattachement ;
- Axe de contribution ;
- Cinq à six mots clés maximum ;
- Résumé (300 à 500 mots au plus) avec problématique ;
- Cinq références bibliographiques.

Les propositions de contribution sont à envoyer avant le 25 juin 2020 aux adresses suivantes :
coulyna@yahoo.fr
dorgeleshouessou@yahoo.fr
imaidakouale@yahoo.fr

Les articles complets devront parvenir le 30 septembre 2020 au plus tard pour une publication prévue en décembre 2020.

AAC_théories-du-complot