Accueil > Actualités > Appels

Mobilité et déplacements en Afrique de l’Ouest « post-esclavage »

Appel à contributions

Cet atelier se concentre sur les liens entre les mouvements et les héritages de l’esclavage en Afrique de l’Ouest contemporaine, en établissant des liens analytiques entre la migration, le déplacement et le (post-) esclavage. Notre point de départ est un « mouvement anti-esclavagiste » appelé Ganbana ou Ganbanaaxu -ce qui signifie « égalité » en soninké- et qui a pris de l’ampleur en Afrique du Nord et de l’Ouest depuis fin 2017. Le mouvement exige l’égalité et la dignité des personnes classées comme descendantes d’esclaves (komo) vis-à-vis des personnes d’ascendance libre, et en particulier de l’élite dominante (hooro). La mobilisation du Ganbana a été sans précédent par son ampleur et son escalade. Les noeuds diasporiques de migrants soninkés en Europe et dans le monde entier ont joué un rôle essentiel dans l’origine et l’évolution du mouvement. La mobilisation a suscité de fortes réactions et des contre-mobilisations dans une région où les questions de (post-)esclavage sont généralement passées sous silence dans le discours public. Des conflits violents et des déplacements internes ont eu lieu dans la région de Kayes au Mali et dans plusieurs autres régions soninkés en Gambie, au Sénégal, en Guinée Conakry et en Mauritanie.
Stratégiquement basé à Bamako, l’atelier vise à promouvoir les échanges entre les chercheurs, les experts et les membres de la société civile concernés par les développements liés au Ganbana. Dans le cadre d’un programme de rencontres plus large, il comprend une conférence de deux jours à vocation académique visant explicitement à situer le Ganbana dans une perspective comparative et historique plus large. Le présent appel à communications porte sur la partie académique de l’atelier. Il invite à des études de cas et/ou des réflexions qui abordent des questions spécifiques soulevées par ou comparables à celles du cas du Ganbana, tel que :
- Mobilité et mobilisation dans les contextes (post-)esclavagistes.
- Déplacement et mobilité fugitive.

Délais*
- Soumission des propositions (500 mots maximum) et un CV (2 pages maximum) : 7 juin 2020 (par courriel aux deux organisateurs).
pelckmans@hum.ku.dk et paolo.gaibazzi@zmo.de
- Notification d’acceptation/refus : 30 juin 2020
- Date limite pour les présentations/papiers complets : 15 novembre 2020

*Toutes les dates et délais sont susceptibles d’être révisés en fonction de l’évolution de la situation relative au COVID-19.

AAC_Point-sud-Bamako_dec-2020