Accueil > Recherche > Séminaires et ateliers

Le monde arabe en représentation : une perspective critique

Séminaire organisé par François Pouillon, directeur d’études, EHESS (IMAF), Dominique Casajus, directeur de recherche émérite, CNRS (IMAF), Mercedes Volait, directrice de recherche, CNRS (InVisu).


Année universitaire :
2020 / 2021
Périodicité : 1er et 3e jeudi du mois, de 17h à 19h
Localisation : Campus Condorcet, salle 3.07, Centre de colloques, place du Front Populaire, 93300 Aubervilliers
Calendrier : Du 5 novembre 2020 au 3 juin 2021


Attention !
En raison de la situation sanitaire, vous ne pourrez pas accéder à ce séminaire sans avoir préalablement déposé une demande via le lien suivant (une demande est nécessaire pour chaque séminaire auquel vous souhaitez participer, merci de déposer la demande au plus tard 72 heures avant le début de la première séance) : http://listsem.ehess.fr/courses/99/requests/new.


Présentation :

Comme d’autres sociétés scripturaires, le monde arabe n’accepte pas facilement le regard anthropologique. C’est que le travail sur l’identité entrepris dans cette région coïncide trop bien avec la confrontation coloniale et post-coloniale : récusant des représentations jugées dès lors dépréciatives, il a engagé de longue date une entreprise de reconstruction de l’image de soi, celle du moins qu’il entend donner à l’extérieur. C’est à partir de cette situation que nous analyserons l’élaboration historique d’objets de connaissance relevant de l’anthropologie et la mise en œuvre des entités sociales qui en découlent en partie. Ce champ de relation entre sujets et objets de l’enquête, entre représentations situées et réceptions contemporaines, institue un dialogue parfois difficile mais qui s’avère finalement fécond. L’élucider impose de rejeter les facilités d’une approche unilatérale pour suivre un itinéraire plus laborieux pour parvenir à une connaissance discursive d’un monde original, fait d’histoire autant que de références essentielles.

On déclinera cette problématique selon une double perspective critique. La première consistera en un travail sur les systèmes narratifs, souvent idéologiques, qui organisent les connaissances dans notre champ d’étude, à partir de la discussion de textes constituant notre bibliographie de référence ou celle qui tente de le devenir. S’instituant en groupe de lecture, le séminaire se proposera de présenter et de discuter les textes qui nous importent, de délimiter ainsi et de mettre en valeur notre bibliothèque idéale.

La seconde perspective, d’un intérêt pédagogique non moins évident, s’attachera à expliciter plus amplement les partis pris, les façons de faire, qui structurent notre propre travail de recherche. Les intervenants seront invités à reparcourir leur cheminement en même temps qu’ils exposent leurs travaux, à porter ainsi un regard réflexif sur la construction de leurs sources (avec la part de hasard heureux qui y a toujours été présente mais qui s’amplifie à l’heure de l’Internet), sur le traitement auquel ils les soumettent, sur leurs manières de mettre en mots et en récits leurs conclusions.


CONTACT :
pouillon(at)ehess.fr, dominique.casajus(at)cnrs.fr, mercedes.volait(at)inha.fr


PROGRAMME :

- Jeudi 5 novembre 2020
François Pouillon avec Dominique Casajus & Mercedes Volait :
“Présentation, orientations” [1]

- Jeudi 19 novembre
Mercedes Volait :
“Séances photographiques au Caire (1868-1890) chez le Sheikh Al-Sadate : le portrait vu des modèles »

- Jeudi 3 décembre
Dominique Casajus :
“Dicturus sum canticum : Augustin l’Africain, le temps et la poésie”

- Jeudi 17 décembre
Léon Buskens (Université de Leyde & NIMAR, Rabat) :
“Paul Pascon (1932-1985) et la décolonisation des sciences sociales au Maroc”

Néobab EHESS


[1Ou “Le malentendu algérien : écrivains, artistes, ethnologues en excursion (XIXe-XXe siècles)”