Accueil > Recherche > Séminaires et ateliers

Dynamiques du genre en Afrique

Séminaire organisé par Anne Doquet (référente), chargée de recherche, IRD (IMAF) et Anne Hugon, maîtresse de conférences, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (IMAF).


Année universitaire :
2020 / 2021
Périodicité : 2e jeudi du mois de 10h à 13h
Localisation : EHESS, 105 bd Raspail, salle 2, 105 bd Raspail 75006 Paris
Calendrier : Du 12 novembre 2020 au 10 juin 2021


Attention !
En raison de la situation sanitaire, vous ne pourrez pas accéder à ce séminaire sans avoir préalablement déposé une demande via le lien suivant (une demande est nécessaire pour chaque séminaire auquel vous souhaitez participer, merci de déposer la demande au plus tard 72 heures avant le début de la première séance) : http://listsem.ehess.fr/courses/615/requests/new.


Présentation :

Ce séminaire est organisé par une équipe multidisciplinaire qui enquête sur la dimension genrée des sociétés, le genre étant davantage compris comme une grille de lecture que comme une thématique en soi. Il s’agira de saisir les modalités selon lesquelles les sociétés africaines, les Africain-e-s en migration ou les Européen-ne-s en contexte africain définissent les identités et les assignations de genre, et organisent les rapports sociaux de sexes. Si l’un des postulats est que toute relation sociale est genrée, on s’attachera cependant à souligner la fluidité des identités de genre – y compris masculines – sans oublier que d’autres variables (statut, classe, âge…) sont toujours à l’œuvre dans l’élaboration des relations sociales d’altérité, des rapports interpersonnels, comme des identités personnelles.


CONTACT :
annedoquet@yahoo.fr, anne.hugon@wanadoo.fr


PROGRAMME :

-  12 novembre 2020
Ophélie Rillon (CNRS, LAM) et Françoise Blum (CHS) :
Un couple métis à l’épreuve des indépendances africaines. Citoyenneté et intimité en question

-  10 décembre
Florence Wenzek (doctorante à l’Université de Paris) et Pierre Guidi (IRD, CEPED), discutant :
L’éducation, vecteur de transformation ou de renforcement des normes de genre dans la Tanzanie socialiste ?

-  14 janvier 2021
Patience Biligha :
L’homosexualité au Cameroun : Entre ascension imaginaire et interdit

-  11 février
Séance de présentation des travaux d’étudiant.es

-  11 mars
Babacar Fall

-  08 avril
Florence Renucci (CNRS, IMAF) :
Femme et haute-fonctionnaire dans l’administration coloniale à la fin des années 1940

-  20 mai
Nicolas Faynot (doctorant à l’Université de Lyon) :
« Ño far  » (être ensemble) : les espaces de (re)composition des idéaux de virilité dans l’entre-soi masculin à Dakar

-  10 juin :
Inès Pasqueron de Fommervault (Post-doc, IMAF)
L’expression des émotions ou de l’incorporation ordinaire du genre : L’exemple du rire dans les villages de la Kagera (Tanzanie)

Néobab EHESS