Accueil > Recherche > Séminaires et ateliers

Anthropologie comparative du Sahel occidental musulman (Sénégal, Mali, Mauritanie, Burkina Faso...)

Séminaire organisé par Ismaël Moya (référent), chargé de recherche, CNRS, Pietro Fornasetti doctorant, EHESS (IMAF), Abdel-Wedoud Ould-Cheikh, professeur des universités, Université de Lorraine, Jean Schmitz, directeur de recherche, IRD (IMAF).


Année universitaire :
2020 / 2021
Périodicité : 1er, 3e et 5e mercredi du mois de 13h à 15h
Localisation : Campus Condorcet, salle 3.11, Centre de colloques, place du Front Populaire 93300 Aubervilliers - Séance du 31 mars en salle 3.09
Calendrier : Du 4 novembre 2020 au 17 juin 2021


- Séance du 31 mars en salle 3.09


Attention !
En raison de la situation sanitaire, vous ne pourrez pas accéder à ce séminaire sans avoir préalablement déposé une demande via le lien suivant (une demande est nécessaire pour chaque séminaire auquel vous souhaitez participer, merci de déposer la demande au plus tard 72 heures avant le début de la première séance) : http://listsem.ehess.fr/courses/1008/requests/new.


Présentation :

Ce séminaire est consacré à l’anthropologie comparative des sociétés du Sahel occidental musulman (Sénégal, Mauritanie, Mali, Niger...) et de leurs diasporas, régionales et internationales. Nous poursuivons cette année l’étude de quatre thématiques : l’islam, les hiérarchies sociales de castes et d’esclavage, la migration ainsi que les relations de genre pour s’interroger sur l’unité de cette région. Loin de considérer les différentes configurations sahéliennes comme des espaces disjoints, on s’attachera à comprendre leur continuité dans une perspective comparative en s’intéressant à l’historicité et la cohérence des économies morales, des institutions et des valeurs qui les organisent. Il s’agit enfin de dépasser les problématiques centrées sur la définition des groupes sociaux au profit de l’analyse des relations qui constituent et articulent les catégories et les organisations sociales locales et rendent compte de leur mutabilité : superposition (intersectionnalité), substitution, occultation. En effet, ces relations ont été prises dans les dynamiques politico-religieuses de la région (djihad du XIXe siècle, ordres soufis, salafisme…).


CONTACT :
ismael.moya@cnrs.fr


PROGRAMME :

- 4 novembre 2020 : Séance introductive

- 18 novembre : Delphine Sall (Université de Paris Nanterre, LESC), La patri-virilocalité, côté cours. Dynamiques du genre et de l’âge dans les maisons wolof

- 2 décembre : Pietro Fornasetti (EHESS, IMAf), Maisons en voyage : les migrations transnationales au prisme des réseaux matrimoniaux (Sinikiéré, Burkina Faso)

- 16 décembre : Abdel Wedoud Ould Cheikh, Du sujet au Sahara. Autour d’un ouvrage éthico-théologique de l’espace mauritanien au XIXe siècle

- 6 janvier 2021 : Jean Schmitz (IRD, IMAf), Jihâd, soufis et salafistes ou les flux et reflux de l’émancipation islamique des subalternes (Afrique de l’Ouest, XVII-XXe siècle)

- 20 janvier : Anna Dessertine (IRD, PRODIG), A quoi tient le village. Mobilité et organisation sociale en Haute Guinée

- 3 février : Ismaël Moya (CNRS-Ecole Polytechnique, LESC) : 5 essais d’Anthropologie contemporaine à partir de Dakar. (1) Les possibilités du présent.

- 3 mars : Ismaël Moya (CNRS-Ecole Polytechnique, LESC) : 5 essais d’Anthropologie contemporaine à partir de Dakar. (2) Ethnographie, hiérarchie et silence.

- 17 mars : Ismaël Moya (CNRS-Ecole Polytechnique, LESC) : 5 essais d’Anthropologie contemporaine à partir de Dakar. (3) Action, représentation, personne.

- 31 mars : Ismaël Moya (CNRS-Ecole Polytechnique, LESC) : 5 essais d’Anthropologie contemporaine à partir de Dakar. (4) L’absence en personne

- 7 avril : Ismaël Moya (CNRS-Ecole Polytechnique, LESC) : 5 essais d’Anthropologie contemporaine à partir de Dakar. (5) Les limites du pouvoir : salafisme et féminisme.

Néobab EHESS