Accueil > Actualités > Séminaires

Masculin, féminin

Séminaire mensuel de l’IMAF-Aix, « Anthropologie et histoire : dialogues et confrontations ».
Voir le programme général du séminaire.

vendredi 11 décembre 2020, de 14h à 17h
En raison des contraintes réglementaires il n’est pas possible d’organiser cette rencontre à la MMSH. Elle sera donc diffusée sur l’outil de visioconférence proposé par l’université d’Aix-Marseille.

Pascale Barthélémy (ENS, LARHRA)
« Le genre des mobilisations : hommes et femmes dans la lutte pour l’accès aux droits politiques des Africaines en AOF (1945-1951) »

Pour reprendre l’expression de Frederick Cooper, les décennies 1940-1950 sont celles d’une « explosion de citoyenneté » en Afrique occidentale et équatoriale française. Les travaux qui se sont penchés sur le genre de ces mobilisations c’est-à-dire sur les rapports de pouvoir qui se jouent entre hommes et femmes à l’époque sont encore peu nombreux. Cette intervention s’intéresse en particulier aux moments où l’accès des Africaines aux droits politique est discuté, soit en 1945 puis en 1951. Au printemps 1945, des hommes – sénégalais, antillais, métropolitains – et des femmes sénégalaises réclament l’accès au suffrage des citoyennes de Quatre Communes. Quelques années plus tard, c’est en métropole que la question de l’élargissement du suffrage à davantage de femmes revient sur le devant de la scène politique. Le 23 mai 1951, une nouvelle loi électorale étend le droit de vote à différentes catégories de personnes, dont les chefs de famille payant l’impôt et les Africaines mères de « deux enfants vivants ou morts pour la France ». La formule est le fruit de longs débats. La catégorie d’analyse du genre permet de montrer qu’en 1945 comme en 1951, ce qui est en jeu est la question de l’égalité : égalité entre les sexes, égalité entre les citoyens et les citoyennes à l’échelle impériale, égalité entre blancs, blanches et noir⋅es.

Christophe Broqua (CNRS, IMAF)
« Quand les hommes-femmes, ni-hommes-ni-femmes et autres branchés deviennent LGBT : actualité des minorités sexuelles et de genre en Afrique de l’Ouest »

Pistes bibliographiques
- Barthélémy Pascale et Violaine Sébillotte-Cuchet (dir.), « Sous la citoyenneté, le genre », dans « Citoyennetés », Clio. Femmes, Genre, Histoire, n° 43, 2016, p. 7-22.
- Barthélémy Pascale, Sororité et colonialisme. Françaises et Africaines au temps de la guerre froide (1944-1962), Habilitation à diriger des recherches, à paraître aux Editions de la Sorbonne.
- Bereni Laure, « Penser la transversalité des mobilisations féministes : l’espace de la cause des femmes », dans Christine Bard (dir.), Les féministes de la deuxième vague, Rennes, PUR, 2012, 260 p., p. 27-42.
- Bouilly Emmanuelle et Rillon Ophélie (dir.), « Relire les décolonisations d’Afrique francophone au prisme du genre », introduction au dossier « Femmes africaines et mobilisations collectives (années 1940 – années 1970) », Le Mouvement social, 2016/2, n° 255, p. 3-16.
- Coquery-Vidrovitch Catherine, « Le vote des femmes en AOF, de la Seconde Guerre mondiale à 1958 », dans Laurent Jalabert, Bertrand Joly et Jacques Weber (eds), Les élections législatives et sénatoriales outre-mer (1848-1981), Paris, Les Indes savantes, 2010, p. 283-293.
- Cooper Frederick, Français et africains. Être citoyen au temps de la décolonisation, Paris, Payot, 2014.
- Goerg Odile, « Femmes africaines et politique : les colonisées au féminin en Afrique occidentale », dans Catherine Coquery-Vidrovitch (dir.), « Femmes d’Afrique », Clio, Histoire, Femmes et Sociétés, n° 6, 1997, p. 105-125.
- MBaye Saliou et Jean-Bernard Lacroix, « Le vote des femmes au Sénégal », Éthiopiques, n° 6, avril 1976, p. 26-43.
-  Schachter-Morgenthau Ruth, Le multipartisme en Afrique de l’Ouest francophone jusqu’aux indépendances, la période nationaliste, Paris, L’Harmattan, 1998 [1964], 488 p.
- Panata Sara, « Revendiquer des droits politiques au Nigéria. Le Women Movement dans les années 1950 », dans Pascale Barthélémy et Violaine Sébillotte-Cuchet (dir.), « Citoyennetés », Clio. Femmes, Genre, Histoire, n° 43, 2016, p. 177-186.
- Verjus Anne, « Vote familialiste et vote familial. Contribution à l’étude du processus d’individualisation des femmes dans la première partie du XIXe siècle », Genèses, juin 1998, p. 29-47.

- Broqua C., 2009, « Sur les rétributions des pratiques homosexuelles à Bamako ». Canadian Journal of African Studies / Revue canadienne des études africaines, vol. 43, n° 1, p. 60-82.
- Broqua C., 2010, « La socialisation du désir homosexuel masculin à Bamako ». Civilisations, vol. 59, n° 1, p. 37-57.
- Broqua C., 2012, « Evans-Pritchard et “l’inversion sexuelle” chez les Azandé ». Politique africaine, n° 126, p. 121-137.
- Broqua C., 2012, « Les formes sociales de l’homosexualité masculine à Bamako dans une perspective comparée : entre tactiques et mobilisations collectives ». Politique et sociétés, vol. 31, n° 2, p. 113-144.
- Broqua C., 2013, « Les “branchés” sur Internet en Côte d’Ivoire ». Africultures, n° 96, p. 52-61.
- Broqua C., 2017, « Góor-jigéen : la resignification négative d’une catégorie entre genre et sexualité (Sénégal) ». Socio, n° 9, p. 163-183.
- Hendriks T., 2016, « SIM cards of desire : sexual versatility and the male homoerotic economy in urban Congo ». American Ethnologist, vol. 43, n° 2, p. 230-242.
- Mendès-Leite R., 2003, « Sens et contexte dans les recherches sur les (homo)sexualités et le sida : réflexions sur le sexe anal », in Broqua C., Lert F., - Souteyrand Y. (dir.), Homosexualités au temps du sida : tensions sociales et identitaires. Paris : Éditions ANRS, p. 199-220.
- - Nguyen V.-K., 2005, « Uses and pleasures : sexual modernity, HIV/AIDS, and confessional technologies in a West African metropolis », in Adams V., Leigh Pigg, S. (dir.), Sex in development : science, sexuality, and morality in global perspective. Durham : Duke University Press, p. 245-267.